• 71

    Après avoir discuté brièvement avec Eren et finit mon dessert, je reparti vers la bibliothéque.
    Tout les livres que j'avais sorti était retourner à leur place : les alfes étaient efficaces !
    Je me dirigea vers le fond de la pièce et le fixa a nouveau.
    Ce parchemin, écrit dans une langue qui m'est à la fois étrangère et familière.
    Le cercle du septuor. Encore plus étrange, était que je savais au fond de moi comment se dérouler la cérémonie. 7 personnes, 7 endroits, 7e jour du 7e mois.
    Alors qu'on donne le 6 aux démons, le 7 revient aux Sicarius.
    Ayant lu beaucoup pendant la nuit, j'avais appris beaucoup de chose ... surprenante !
    Les démons et les anges existaient ! Les fées, gnomes et elfes aussi ! Ainsi que beaucoup d'autre sortes de féérie ! Des annimaux dont personne n'a jamais entendu parler et beaucoup encore ... tout les mystères que l'humain n'avait pas encore trouver ou élucider se trouver dans cet endroit !
    Dans un livre sur la prophétie, une en particulière avait retenu mon attention :
    "Lorsque le moment arrivera,
    La passeuse en retard, s'éveillera,
    Elle sera rare et précieuse,
    Car gardienne de l'équilibre et pieuse,
    Elle devra garder la paix éternellement,
    Ou tout l'univers finira dans le sang !"
    Cette prophétie tournait en rond dans ma tête depuis que je l'avais lu.
    Je savais pourtant d'instinct, que cette prophétie ne parlais pas de moi,mais que j'avais quelque chose à avoir avec elle.
    -Aria ?
    Je sortie de mes réflexions et leva la tête.
    -Camille ! m'exclamais-je, ravie.
    Elle s'approcha et m'enlaça. Fort. Trop fort.
    -Camille, j'étouffe ! dis-je en feignant d'être écraser.
    Elle me libéra en riant :
    -Tu me manques tu sais ? Tess est complétement en train de péter les plombs ! Louis nous donnes de tes nouvelles sans en donner vraiment et Lucas est inquiet à ton propos. J'ai du désobéir à mon père pour demander à Dom Aegil de venir te voir... il va me passer un sacré savon si il l'apprend ...
    -Ton père m'avait dit qu'à l'approche de la pleine lune tu es encore instable ... est ce que ça va ?
    Elle parut surprise, mais hocha la tête.
    -Tess est si en colère que sa ?
    -Oui, mais pas contre toi, Aria. Elle est en colère contre le fait qu'elle est impuissante pour te défendre ! Si elle fait un geste, sa peut partir en guerre inter-race.
    Je fis la moue.
    Elle sourit :
    -Tu es redevenu la Aria que je connais, sa me rassure !
    -Comment ça ? demandais-je en levant un sourcil.
    -Quand tu as commencé a changer tu es devenu bizarre. Tu avais l'air déprimé, triste, frustré ... tu passais de la gaité à l'envie de meurtre en l'espace de quelques secondes. Mais là, tu es redevenu la Aria normal : souriante, boudeuse, calme et autoritaire. Sa me rassure !
    -Je ne suis pas autoritaire.
    -Oh que si !
    -Et je ne suis pas boudeuse.
    Elle rit.
    Je fis mine de boudée, son rire doubla et mon rire joignit le sien.
    Quelqu'un toussota derrière nous, nous sursautâmes.
    Larry était là, posé dos à l'une des étagères remplie de livre. Il était habiller avec l'uniforme des chasseurs.
    Camille se tendit, je la calme d'un geste.
    -Oui Larry ?
    -Le garçon est là. Il t'attend. Sa n'a pas été simple de persuadé Damien...
    -Merci ! dis-je en le suivant, alors qu'il s'était déjà redresser. Camille, on se voit plus tard !
    Elle hocha la tête, perplexe.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique