• 37

    Cacher derrière un pan du mur en plein espionnage, Camille nous fit signe de la rejoindre :

    -Regarde, c'est le moment idéale : il est tout seul !

    J'observa le coin en question.

    En effet, Marduk était assis sur un banc, l'air hagard, enfoncé dans ces pensées. Et seul.

    Ce qui était plutôt rare...

    Tess me mit une main sur l'épaule :

    -Vas-y, profites-en ! Et ne t'inquiète pas, s'il essaye de s'enfuir, on est là pour le rattraper !

    Camille et Louis approuvèrent de la tête.

    Lucas avait l'air un peu perdu mais paraissait s'amuser de la situation.

    Je pris une grande inspiration et commença a m'avancée vers lui.

    Rectification : droit vers lui.

    Toujours l'esprit ailleurs, il ne me vit pas arriver devant lui.

    -Marduk ? dis-je, pas très sur.

    Il leva la tête vers moi, sans vraiment réaliser. Surement par tic.

    Puis il eut l'air de revenir à lui. Puis il me vit. Puis il voulu s'enfuir.

    -Attend ! dis-je en le retenant par le bras.

    Il eut l'air appeurer, mais se rassit face à moi.

    -Attend ! répétai-je, doucement. Je veux juste te parler ...

    -Me... parler ? répéta t'il, surpris. 

    Plusieurs expression apparurent sur son visage.

    De la surprise à la colère, puis à la tristesse, pour ensuite finir par un visage triste.

    -Toi tu veux me parler ? Alors que mon oncle est mort par ta faute ? Tu te fous de moi la Schtroumpfette ?

    -Ton oncle est mort par ma faute ? demandai-je, stupéfaite.

    -Ton gardien l'a tué alors qu'il essayé seulement de te kidnapper !  Pourquoi a t'il dû mourir pour toi ? Il voulait simplement t'endormir et honoré sa mission ! REPOND ! 

    -"Seulement me kidnapper" ? Rien que ta phrase n'a rien de normal ! Et puis, pourquoi m'a t'il empoisonné si il voulait me kidnapper ?! Ce que tu dis n'a aucun sens ! Et tu sais très bien quels sont les termes du contrat entre créatures et chasseurs ! Si l'un d'entre VOUS s'en prend à l'un d'entre nous, les conséquences pour VOUS serez terribles !

    -Je ... n'en sais rien... dit-il, sincèrement. Sa mission se résumé seulement à ton kidnapping. Après, j'en sais pas plus. Sa n'a aucun sens ... pourquoi aurait-il voulu te tuer ? Tu ne t'es pas trompé ? Enfin ... le fait est qu'il est mort ... 

    Je ne savais plus quoi dire. Je me sentais désolé pour lui. Puis je me rappela la raison de ma venu.

    - Marduk, si je suis venu, c'est pour m'excuser auprès de toi. Je suis désolé... je m'excuse.

    Il eut l'air abattu :

    -Ce n'est pas tes excuses qui le réssuciteront...

    -Je ne m'excuse pas pour ton oncle, bien que j'en sois désolé aussi. Je vais essayer d'y voir plus clair dans cette affaire. Mais pour le moment, je voulais m'excuser pour se qui c'est passé la dernière fois, quand j'ai voulu te ...

    -me tuer ? finit-il. Ne t'inquiète pas, ce n'est pas ça qui m'a vraiment effrayer. Je reconnais avoir eut peur, mais pas à cause de tes petites menaces, mais de ce que tu as commencé a dégager à partir de ce moment là ! Est-ce qu'au moins tu es consciente de ce que tu ... es ?

    Il eut l'air incertain. C'était la première fois que je discutais vraiment avec lui. Il ne me paraissait plus aussi effrayant. Juste stupide. Stupide de vouloir faire le fort en s'en prenant aux plus faibles.

    J'hocha la tête :

    -Je le sais. Je l'ai appris il n'y a pas longtemps ... 

    -Ce n'est pas tes oignons le débile ! s'exclama Tess en se positionnant derrière moi. Aria tu as fini ? La pause est presque terminé...

    Marduk eut l'air de se tasser sur lui-même. Son instinct gobelin peut-être ?

    -Je ne faisais que demander ... vu qu'elle va être ciblé par presque toutes les créatures, je pensais au moins la prévenir ... 

    -"Presque toute" ? releva Louis qui était à ma droite.

    Il hocha la tête.

    -L'ordre de mission a été donner le mois dernier pendant la réunion. Certaines espèces l'on refusé, puisqu'elle allait contre le pacte avec les chasseurs. Et ... depuis que mon oncle est mort, les miens ont décidé de revenir sur leur décision : ils ne s'en prendront plus à toi.

    -Oh, ton oncle est ce ... ce cadavre que j'avais trouvé dans la forêt ? Mes condoléances ... fit Camille en détournant les yeux.

    -Les chasseurs sont dangereux, nous le savons tous ! Ton oncle c'est simplement jeté dans la gueule du loup ! fit Tess en haussant les épaules.

    Marduk regarda Tess droit dans les yeux. C'était peut-être bien la première fois qu'un gobelin ose se confronter a une goule. 

    Tess eut un sourire mauvais. Ces veines noir commencèrent a sortir.

    Camille commença a reculé, suivit de Louis.

    -Tess, calme-toi, s'il te plaît. Je ne suis pas venu pour me battre. dis-je calmement en lui prenant le bras. 

    Elle se calma d'un coup. Les veines disparurent.

    Tous avait arrêter de bouger, stupéfait. J'étais parfaitement calme.

    -Et puis, comprend-le, il a perdu un être faisant parti de sa famille. Même si les cadavres ne sont rien pour toi, pour lui, ce cadavre avait de la valeur...

    Un moment de silence pesant s'installa.

    -Aria ? fit Camille paniqué. Tu te rends compte de ce que tu dis ?

    Je fixa Tess en levant un sourcil.

    -Aria, ce que tu viens de dire est vrai. Mais que ce soit toi qui le dise, ce n'est pas normal ! me répondit Tess.

    -C'est une Sicarius et elle le sait. Je ne sais pas pourquoi une mission a été donner pour elle, mais maintenant qu'elle est consciente de ce qu'elle est, elle ne pourra plus revenir en arrière ... prévint Marduk.


    votre commentaire
  • 43

    En vérité, je n'étais pas vraiment retourner dormir.

    Je m'étais allonger dans mon lit pour feuilleter le cahier de note que m'avait donné Suzanne.

    Toutes les parties étaient à présent lisible.

    Je me mis a dévoré les notes, tél une ogresse.

    Je n'avais même pas remarquer que Zac était venu se lover contre moi, mettant son museau sous mon coude.

    Le livre parlait de la bienséance et des détails des différentes cérémonies à venir.

    Elle notait aussi qu'il y aurait beaucoup de surprise lors de la cérémonie du silence.

    Je m'attendais au pire ...

    -Jenne tu ne t'es pas rendormis ? Tu es épuisées, dors ! fis Gaby en entrant.

    Je fis non de la tête.

    Il répondit par un haussement de sourcil. 

    Je referma discrètement mon cahier de note en le faisant glisser doucement sous mon oreiller. 

    -Tu as mal quelque part ? Ta gorge te fait encore mal ?

    Je repris l'ardoise et me mit a écrire :

    <Que sais-tu de la cérémonie du silence ?>

    Il s'assit sur mon lit, de sorte a se mettre bien face à moi.

    -Sa t'intéresse ? Comme c'est censé être bientôt, l'académie nous a déjà enseigner le déroulement de la cérémonie... bien qu'en vrai, nous n'avons rien a faire ... seul les roses font le boulot ! (il sourit et pris un air de professeur) Vois-tu, lorsqu'elle se déroulera, il y aura tout les sorciers et sorcières du monde entier réunis au même endroit. C'est là que les anciennes roses passeront le flambeau aux nouvelles roses et ... que leurs assistants leurs seront présenter. A ce moment là, les nouvelles roses devront jurés au fond d'eux-même, en silence le serment. Il leurs est interdis de prononcé le serment a voix haute...

    J'effaça l'ardoise et écrivit :

    <Pourquoi ?>

    -Je ne sais pas vraiment ... mais il parait que sa porte malheur ... c'est tout ce que je sais. Enfin, sa ne nous concerne pas ! Tu as besoin de quelque chose ?

    Je secoua la tête.

    <Je vais essayer de me rendormir encore un peu> écrivis-je.

    Il hocha la tête et me borda une fois que je fus bien allongé. Cela ne dérangea pas Zac qui se remit en boule a côté de moi, sa queue prés de mon front qui me chatouillait.

    -Endors-toi et guéris vite ! entendis-je avant de sombrer dans les limbes du sommeil.


    votre commentaire
  • 29

    "-Alors comme sa, la petite nouvelle essaye de se mettre notre boss dans la poche avec ... (elle regarda à l'intérieur) des cookies fait maison ? s'exclama Priscillia."

    La peste était donc de retour. 

    Je me demandais comment j'avais pu la supporter dans mon entourage si longtemps...

    Je n'avais pas l'intention de défendre Melinda, mais j'avais des comptes a réglé avec elle.

    -Et toi Priscillia ? Tu essayes de me rajouter du boulot ou tu veux m'achever avec un couteau dans le dos ? demandai-je de la voix la plus froide que je pouvais.

    Elle me regarda, choqué :

    -Qu'est ce que je t'ai fait Boss ?

    Je soupira. Cette idiote jouait les innocentes à présent ?!

    -A moi ? Oh rien. Mais aux autres beaucoup. Et ces ... "autres" mon rentré dans leur histoire. Depuis quand utilises-tu les sentiments de quelqu'un à ton égard pour essayer de <kidnapper> quelqu'un ? Depuis quand m'es-tu en danger une personne de ce lycée alors que tu sais que je suis obliger de les protéger ? C'est la volonté du proviseur, qu'est ce que j'y peux ?

    J'étais conscient qu'en plus de rendre les comptes, je me défoulais sur elle. Mais elle l'avait chercher...

    Toute la classe s'était tue et nous regarder tél deux acteur en plein spectacle.

    -Ces ... sentiments ? (elle prit un air faussement surprise) Je lui ai juste dit qu'il y avait une fille qui me déranger seulement. Le reste est de son fait à lui seul ! C'est le problème de Goddy pas le mien ! 

    -Je vois. dis-je seulement en tendant la main.

    Elle n'eut pas l'air de comprendre sur le moment. Elle suivit mon regard et compris.

    Elle me rendis le sachet de cookies, l'air vexer.

    -Priscillia, sache que je ne tolère pas ce que tu as fait. La prochaine fois, je t'envoi résoudre ton problème avec le proviseur lui-même. Maintenant, que chacun retourne à sa place, le cour commence. dis-je en sortant un cahier.

    Chacun retourna rapidement à sa place, tout en murmurant des choses à mon propos.

    -Merci de m'avoir défendu... me dit Melinda.

    -Je ne l'ai pas fait pour toi. J'avais des compte a réglé avec elle et aujourd'hui je ne suis pas d'humeur. Elle a eut un mauvais timing. Maintenant retourne-toi, j'aimerais me concentrer.

    J'essayais de dégager le plus de froideur possible.

    Mon coeur était aussi vide qu'un trou noir. Je ne ressentais plus rien.

     


    votre commentaire
  • 36

    La journée s'était déroulé rapidement.

    Il y eut des moments où je me sentais observer, mais rien d'inhabituel ne s'était produit.

    A par le fait que je guettais la présence de Marduk et de sa clique à chaque coin de couloir, ce qui n'était pas dans mes habitudes. En temps normal, je passais mon temps à le fuir... mais il fallait que je lui parle. C'était nécessaire pour moi-même.

    -Dis donc ! D'habitude tu cherches à fuir les problèmes, pas à en provoquer ! s'exclama Tess d'un coup, alors qu'une fois encore, je cherchais Marduk du regard dans les couloirs.

    -Mmmm ? fis-je, distraite.

    -Arrête de chercher ce crétin de gnome ! dit-elle, agacée.

    -C'est un gobelin ! la reprit Camille.

    -C'est pareil ! 

    -Non, ce n'est pas pareil, bien qu'ils soient souvent mis dans le même catégorie ... fit Louis en replaçant ces lunettes qui lui tomber du nez.

    -Louis, ce n'est pas le sujet ! Elle cherche se crétin pour... pourquoi au juste ? me demanda Tess, intriguée.

    -Je ... j'aimerai m'excuser auprès de lui ...

    -QUOI ??? Après toute les vacheries qu'il t'a faite tu veux t'excuser ? Tu te fiches de moi ? Tu...

    -Pourquoi voudrais-tu faire une chose pareil ? me demanda Camille, en arrêtant Tess d'un geste.

    -Pour moi-même, en grande partie je pense... je veux redevenir ... stable ?

    Camille souris.

    -Tu n'es pas censé nous le demander, tu es censée le savoir toi-même ! me rabroua Louis.

    Tess souris à son tour :

    -Je vois... alors allons vite trouver la cachette de ce chère Marduk et finissons-en avec lui ! s'exclama t'elle, joyeuse.

    -Quand c'est toi qui le dit, on dirait qu'on va le tuer ... fit Lucas en arrivant.

    Je ris.

    -Mais comment vous comptez le trouver ? Le collège est assez grand et les cachettes, ce n'est pas ce qui manque ici ... releva Lucas.

    -Oh, pour ça, ne t'inquiète pas ! Je suis doué à cache-cache ... fit Tess en souriant d'un air malicieux.

    Après avoir échanger un regard, Camille, Tess et Louis partirent chacun dans une direction différente.

    Une minute de silence passa avant que Lucas ne craque :

    -Tu penses qu'ils vont le trouver avant la fin de la récré ?

    -Oh, ne t'inquiète pas ! Je suis sure que sa ne prendra pas trop longtemps à ces trois là de le retrouver ... dis-je en souriant.

    De toute les bêtises qu'avait pu proféré le conseil, il y a bien une chose dans laquelle ils avaient bien raison : j'étais étroitement lié aux "créatures". La preuve : j'étais pratiquement Sicarius au trois quart et j'avais des amis sur qui compté de différente race ! 

    En y repensant, tout c'était déroulé tellement vite, que ma vie avait été complètement chamboulé. J'avais fait un pas de plus qui me rapprochait des chasseurs, je m'étais libérée de beaucoup de chose et je m'étais vider sur mes avis auprès de ce foutu conseil ... sa faisait du bien ! 

    Mais une question subsistaient ... qui avait blesser Eren ? Qui avait osé toucher et menacer la vie de mon frère ?

    Ma colère remonta à la surface en y repensant. 

    -Wow ! Aria, on se calme ! Ton Ethan n'est pas là, alors calme-toi ! s'exclama Tess en me mettant une main sur l'épaule.

    -Pardon, j'ai encore du mal à ... stabiliser.

    -Je vois sa ... fit-elle en tirant la langue. Bien, sinon Camille et moi, on a trouvé Marduk en même temps. Tu me suis ?

    -Une égalité ? C'est rare... fit Louis en remettant ces lunettes en place.

    -Toi tu as cherché du mauvais côté ! fit Tess en le narguant.

    Prenant un air vexé, il tourna la tête.

    -Merci de ton aide, Louis ! lui dis-je, pour arrêter cette fausse bouderie.

    Il me souris, me faisant découvrir ces canines rétractés.

    Je suivis Tess dans le dédale de couloir :

    -On a pas eu trop de mal à découvrir où il se terrait depuis quelque temps. Il fait tout pour nous éviter depuis ta euh ... crise de meurtre. Faut dire que tu l'avais impressionné ... il était mort de trouille ! Enfin, depuis cet événement, il se cache du côté des petits de 6e. Il fait un peu de racket et terrorise deux-trois gosses, mais il n'en fait pas trop non plus. Bah, sa risque de bien le surprendre de te revoir...

    Elle avait un grand sourire jusqu'au oreilles.


    votre commentaire
  • 24

    On mangeait, lui avec appétit, moi avec la hâte de repasser à la pâtisserie.

    Mon alimentation de base est le sucré, même si c'est ma préférence personnel, à vrai dire, car je peux me nourrir de tout techniquement. Tout ... comme un humain, quoi. Un humain normal. 

    -Lily ? me demanda t'il en levant un sourcil.

    Je releva la tête de mon assiette.

    -Oui, quoi ?! demandai-je surprise.

    -Tu ne trie pas et tu manges tes champignons ! 

    Je fis la moue.

    -Lily ... me chercha t'il.

    -Pourquoi est-ce qu'on m'oblige a mangé ces ... trucs qui pousse dans la pourriture ?? C'est dégouttant et sa n'a pas de goût !

    -Lily, on a déjà eut cette conversation ! Mange et c'est tout !

    Je soupira en réunissant tout les morceaux de ces stupides champignons sur ma fourchette, et enfourna le tout dans ma bouche en me pinçant le nez, suivit d'une grimace.

    Mon frère soupira en levant les yeux.

    Je lui tira la langue, avant de vite me reprendre, en remarquant que le vampi-serveur me dévisageait.

    Lorsqu'on eut finit de manger, Lias paya le repas et lorsqu'il se leva, je le suivis rapidement.

    Le vampi-serveur ne m'avait pas quitté des yeux, ce qui n'était pas pour me rassurer...

    Lorsqu'on fut dehors, Lias me regardait en souriant.

    -Quoi ? dit-je en grognant.

    -Ca fait longtemps que tu ne t'était pas cacher derrière moi ... sa m'a rendu nostalgique ... dit-il en riant.

    -Mmmm...

    -Lily ...

    -Mmmm ?

    -Pâtisserie ?

    -Avec plaisir ! dis-je en retrouvant le sourire.

    -Un véritable estomac sur patte ... murmura t'il.

    Je leva en sourcil en le regardant, il haussa des épaules.

    On se mit à rire, de nouveau complice.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires