• P16

    -Scorpion ! Arrête ! N'y va pas et lâche sa ! Continu et j'te bute ! s'exclama quelqu'un.

    Je me frotta les yeux. Où étais-je ? 

    -Ah, oui...j'ai dû m'endormir...murmurais-je pour moi-même.

    J'étais un peu désorienter. J'entendais des cris venant de devant. Je me rendis compte que j'étais sur le lit.

    -Tu peux encore dormir. Il se dispute seulement. Dors. Tu es encore fatiguer.

    Macha était allongé à côté de moi. Il me fis signe de me rallonger. Je posa ma tête sur son épaule.

    Même habiller en civile, il sortait en salopette ! Je souris :

    -Macha, reste toujours toi-même ! murmurais-je en somnolant à nouveau.

    ***********

    Je me sentis en pleine forme avant même d'avoir ouvert les yeux. Je n'étais plus du tout fatiguer. Je m'étira de toute mes forces en baillant. 

    Je remarqua alors que Sia dormait à côté de moi. Où plutôt contre moi. Un vrai petit chat cette fille ! Sia ... si je me souvenais bien, j'avais lu quelque part, que "Sia" était le nom d'une déesse Egyptienne. La déesse de l'intuition ou quelque chose du même genre...

    Je sortis du lit sans la réveiller et alla à l'avant.

    Lara, Enyo et Cerbère regardaient quelque chose ensemble un film sur le Netbook, tout en riant.  Macha et Phénix discutaient. Scorpion somnolait.

    A contre-coeur, je le secoua doucement :

    - Scorpion, va dormir dans le lit à côté de Sia. Tu dors debout !

    Il m'observa désorienter, en se frottant les yeux. Il hocha la tête et alla dormir sagement.

    J'entendis des applaudissements. Lara, Enyo et Phénix frappait dans leur main :

    -Tu es super forte ! Tu as réussi à te faire obéir de Scorpion ! s'exclama Enyo.

    -Bravo ! Tu montes plus haut dans mon estime, Corbeau ! dis Lara.

    La voiture tangua légèrement avant de redresser. J'alla jetais un coup d'oeil à "Fred".

    Lorsqu'il me remarqua à côté de lui, il eut l'air un peu paniquer.

    -Si ce que je viens d'entendre est vrai, alors je comprend ce que tu m'avais expliquer tout à l'heure...chuchota t'il.

    Je fixa la route sans répondre. Il ne nous restait que 4 heures de routes...

    En espérant que rien n'arrive entre temps !        


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :