• P11

    Tank. Le boss des combattant.

    Depuis l'incident qui s'était produit, je me sentais toujours mal à l'aise en sa présence...

    Il avait une carrure de soldat surentraîner avec son 1m83, ces muscles, et sa grosse cicatrice sur son visage. Sa balafre partait du front, passer par son oeil gauche et descendait jusqu'au menton. Un miracle qu'il n'est pas perdu la vue...

    Il était imposant et sa présence forcer le respect. 

    On m'avait dit qu'il était dans son bureau, ce qui était rare... 

    Je frappa à la porte. 

    -Entrez ! ordonna un voix grave, sur un ton militaire.

    J'ouvris la porte doucement. Lorsqu'il me vit, il eut l'air surpris. Il me fit signe de m'asseoir, face à lui. 

    Son bureau était remplie de paperasse à ne plus savoir où en mettre. Il posa son stylo et m'observa fixement.

    Je n'avais pas la force de le regarder dans les yeux. Je baissa la tête.

    -Je suis surpris de te voir ici, Corbeau...commença t'il.

    Remarquant mon silence et mon malaise, il se détendit sur son siège :

    -Tu t'en veux encore pour cette histoire ? Je t'ai déjà dit que ce n'était pas de ta faute ! Il l'avait bien chercher ! Enfin... bien, quel est le motif de ta visite ?

    Je releva la tête, et pris mon courage à deux mains pour lui expliquer la "mission" de Joker.

    - [...] donc est ce que je peux prendre Enyo avec moi ?

    Il eut l'air surpris, une fois encore :

    -Bien sure ! Elle n'a pas de mission pour le moment. Mais... pourquoi prends-tu Enyo ? En temps normal, à ce que je saches, tu aurais pris Scorpion, non ?

    -Scorpion n'est pas ce qu'il me faut pour des vacances. lui servis-je comme réponse.

    Il soupira :

    -Corbeau, tu n'es pas honnête, je le vois !

    Je détourna la tête.

    -Vous vous êtes disputer lors de votre dernière mission ensemble ?

    Silence. 

    Il soupira : 

    -Très bien... j'accepte, pour cela, il n'y a aucun problème ! Mais cette histoire semble louche...sa sent mauvais. Tu devrais emporter ton Hécate avec toi. C'est tout ce que tu voulais me dire ?

    J'hocha la tête en me levant. Autant Enyo que Tank me disaient que cette histoire était louche...en quoi ? Je secoua la tête : "vacance, vacance !" pensais-je.

    Alors que j'atteignais la poignet de la porte, Tank s'exclama :

    -Corbeau, tu sais, je ne t'en veux pas pour cette histoire ! Je me répète, mais sa n'était pas ta faute ! Alors oublie sa ! Si un jour cela te dit, n'hésite pas à revenir t'entraîner avec moi, comme avant !

    J'hocha la tête et sortit.

    Les souvenirs étaient trop vif dans ma mémoire pour que je puisse oublier. Mon maître. La salle. L'insulte. Ma rage. Le sang. Puis ... la folie.

    Je secoua la tête. Je ne voulais pas déprimer maintenant ! J'étais en vacance ! J'allais partir en bord de mer ! Je me dirigea vers la section des ta... des mécano'. Je finis par trouver Joker, après avoir déambuler dans toute la section et avoir vécu deux explosions, pour lui donner la liste des noms.

    Dans ces airs, je sentais quelque chose d'étrange. Je soupçonnais quelques chose. Quelque chose a vérifier en urgence ! Ce que j'aurais dû faire en premier, malheureusement...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :