• P09

    Cette section m'a toujours fait penser à un genre de laboratoire dans les films d'horreur...

    Rien que de savoir que j'allais devoir m'y rendre me donner la chaire de poule.

    Je passais ma carte. Les porte s'ouvrir sans bruit. Les murs blancs apparurent.

    J'entra discrètement. Chaque sections à disons...un caractère différent.

    Les snipers sont considérés comme assez "normal" avec un côté asocial. Les mécano' sont connu pour être de sacré taré de génie. Les hackers comme étant des renfermer et une espèce à part. Les espions sont trop secret et peuvent être de véritable parano', parfois... Les combattants sont pour la plupart des têtes brûlés impulsifs... de vrai bombe à retardement ! Mais les pires... oui, les pires, ceux qui ont une réputation qui ne peut plus être changer : les informateurs.

    Ils sont considérés comme étant de véritable psychopathe pervers ! Et je ne vous parle pas des méthodes douteuse avec lesquelles ils arrivent à recevoir leur informations...

    J'entra dans une salle. Hermès, leur boss, ne devait pas être très loin. J'entendis quelqu'un ricaner...

    Je sortis immédiatement.

    -Tient ? fit une voix derrière moi.

    Je sursautais.

    -N'est pas peur ! Ce n'est que moi ! Tu as besoin d'une info' ?

    Val. Je ne l'avais pas entendu arriver...

    Val est un informateur plutôt douer. Mais un peu trop jeune. Il ne doit pas avoir plus de 12 ans... mais comme on dit : "les apparences peuvent être trompeuse".

    -Oui, ou plutôt j'ai juste besoin de savoir où est Hermès...

    Il eut l'air de réfléchir :

    -Je pense que tu devrais aller chercher du côté de la salle de méditation... ou peut être la salle d'interrogatoire ? En faite, merci d'avoir capturé l'ado' -dealer, grâce à sa, on a eu des info' de première classe ! s'exclama t'il en chantonnant.

    Je souris. Comme toujours, il avait l'air de s'amuser...

    -Je vois ! Et bien je vais aller voir ! A la prochaine !

    Il me fit un signe de la main, l'air penaud. Je me doutais bien qu'il avait appris pour les vacances et qu'il avait espérer que je l'invite, mais malheureusement pour lui, j'avais déjà quelqu'un d'autre en tête...

    J'alla voir dans la salle de méditation. Plusieurs personnes y étaient, mais aucune trace de leur boss... cette salle servait de...repos ? La plupart des informateurs était soumis à un stress constant, ils devaient donc évacués. C'est à sa que servait cette salle. Une salle zen, avec des tapis partout, des bougies, des encens et des gens faisant du yoga ou autres choses qui détendent. 

    Je me dirigea vers les salles d'interrogatoire. Je voyais des informateurs s'affairaient, sans faire attention à moi.

    Un interrogatoire était en cours. J'entra, curieuse. C'est la que je le vit. Il se tenait avachis sur une rambarde, à côté de l'enregistreur. Il écoutait tout ce qui se disait de l'autre côté de la vitre. Hermès était, accompagner de deux combattants, en train d'interroger un homme d'une cinquantaine d'année. Il avait l'air épuisé, mais répondait au question, sagement.

    Je me mis à côté de lui, attendant qu'il me remarque. 

    Au bout de quelques minutes, je perdis patience. Tout les informateurs, sauf lui, avait remarquer ma présence. Je lui empoignais la nuque :

    -Dis donc, Cerbère, tu as l'intention de m'ignorer encore longtemps ? m'exclamai-je.

    -Aie, aie, aie, aie, lâche-moi ! Je me rend ! Je me rend ! me dit-il, en me regardant l'air désolé.

    Je lui fis une dernière pression sur la nuque, avant de le relâcher. Il se redressa en se massant la nuque :

    -Tu veux me tuer tant que sa ? Et d'abord, qu'est ce que tu fais la ? me demanda t'il.

    Il reporta son attention vers l'interrogatoire.

    -Tu es un informateur, non ? T'es censés le savoir !

    -Euh...sa va faire cinq longues heures que je suis ici à écouter Hermès le presser comme un citron. Si y a quelque chose à savoir, je suis pas encore au courant...

    -Je vais être clair : tu veux des vacances ?

    Il tourna la tête vers moi, les yeux pleins d'espoir :

    -Si j'en veux ? Sa va faire presque deux ans que je suis dans cette section, entourer de taré, d'interrogatoire louche et de papier...si il y a un moyen pour moi de m'enfuir d'ici, même une journée je suis preneur ! 

    Je lui expliqua la "mission" de joker.

    -J'en suis. C'est pas du ménage qui va me tuer ! J'en parlerais moi-même à Hermès.

    -Tu crois qu'il va accepter ? Laisser partir son meilleur chien de garde...

    -C'est pas parce que mon nom de code est le même que le chien des enfers que j'en suis un ! Même si ma fonction ressemble beaucoup à la sienne... mais si il a autant de boulot que moi ... je plain le vrai Cerbère ! se plaint-il.

    -Bien ! Alors il ne me reste plus qu'à aller chez les combattants et j'ai fini ! Passe le bonjour de ma part à Hermès !

    J'allais m'en aller, quant il me retint par le bras. Mes réflexes ressurgirent d'un coup. Je me glissa derrière lui, lui bloqua le bras et le cou, le fit basculer à terre et m'assit dessus.

    -Alors ? Qu'est ce qu'il y a ? Parle vite ! 

    Il n'avait pas eu le temps de bouger. Les autres informateurs avaient reculer.

    -Tu m'écrases !

    Je lui mis mon couteau sous le cou :

    -Tu insinue que je suis lourde ?

    Il fit non de la tête.

    -Bien. (je rangea mon couteau) Alors ? Qu'y a t'il ?

    -Des fois, t'es pire que les psychopathe d'ici...murmura t'il.

    Je me leva en ignorant ces propos. 

    -S'il te plaît... ne me dit pas que tu as pris Scorpion dans l'équipe ?! dit-il en se relevant.

    -Non. Scorpion n'est pas ce que je recherche pour des vacances. Pour le moment, il y a moi, Phénix, Macha, Lara, Sia et toi...

    -Ok ... Sia ? Ah, la nouvelle recrue chez les espions ? 

    -Ouais. Autres choses ? 

    -Non. Merci de m'avoir inviter... dit il en reportant son attention sur la vitre.

    Je sortis de la salle. J'entendais des cris, des rire moqueurs et des ricannements.

    Je me dépécha de sortir d'ici. Tout se blanc donner mal à la tête.

    Direction la dernière section : section rouge, les combattants !


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :