• N ~ La boucle.

    N ~ La boucle.

     

     

    Je m'ennuie. 

    Cela fait au moins 10 minutes que je tourne en rond dans ma chambre.

    Dehors, il pleut.

    A l'intérieur, une panne d'électricité.

    Je commence à m'agacer.

    Dans un élan d'ennui et de frustration, je donne un coup de pied dans une petite balle.

    La balle du chat.

    Le coup était trop fort : la balle percuta mes étagères, mal fixées, puis retomba à terre.

    Mais cela ne s'arrête pas là.

    Les étagères sont sur le points de céder.

    Ma collection de DVD tombe à terre, ainsi qu'une figurine.

    Celle-ci tomba sur le fil tendu du lampadaire éteint. 

    La prise céda et le lampadaire tomba, renversant au passage tout ce qui était sur mon bureau.

    Y compris mon ordinateur. Qui bizarrement, ne tomba pas.

    Il est censé être branché à une multiprise. 

    Je me penche et je vois le fil tendu, retenant l'ordinateur.

    Tous les fils étaient maintenant tendus. 

    Si je faisais, ne serait-ce qu'un pas, quelque chose s’écroulerait...

    Je pensais que j'étais a peu près sauve. Je me trompais.

    Lorsque je me retournai, je vis mon armoire-bibliothèque pencher dangereusement vers moi.

    Elle ne tenait en équilibre que grâce à la prise d'un mini-ventilateur, accroché à l'armoire.

    Des livres commençaient à tomber.

    Je jetai un coup d’œil à la multiprise : elle menaçait de lâcher d'une minute à l'autre.

    Je ne pouvais pas sortir de la chambre : la porte était trop encombrée. 

    Je ne pouvais même pas bouger.

    Je regardais donc la multiprise lâcher, millimètre par millimètre, la peur au ventre.

    Tout ça, à cause d'une de mes idées stupides de mettre un coup de pied dans une balle pour chat ! 

    Un petit bruit me fit comprendre que ma crainte s'était réalisée : la multiprise avait lâché !

    Je fermai les yeux. J'attendis le choc...

     

    Je sentais que j'étais allongée. Le par-terre était étrangement confortable... ?!

    Quelque chose pesait lourd sur mon ventre.

    Oui, c'était très lourd et je n'arrivais pas à respirer correctement. 

    Etais-je écrasée par l'armoire ?

    J'ouvris les yeux et vis... mon chat.

    J'étais dans mon lit.

    En plus de ma couverture, mon chat s'amusait à sauter sur mon ventre.

    Qu'est-ce qui s'était passé ?

    Comment ai-je atterri dans mon lit ?

    J'observai ma chambre, ahurie. Je me frottai les yeux.

    Impossible.

    Elle était toute propre et bien rangée : tout était à sa place !

    Ce n'était qu'un rêve ? C'était drôlement réaliste !

    Je me levai donc pour aller donner à manger à mon chat, tout en pensant à le mettre au régime...

    Celui-ci me suivit joyeusement, tout en donnant un coup de patte à sa petite balle qui traînait là, sans que je le vis...

     -------------------------------

    Cette histoire est un petit clin d’œil au premier film de Garfield ♪