• 49

    Nous venions à peine de commander que notre repas nous fus servis.

    On commença a mangé sous l'oeil avertit du brownies, attendant certainement nos avis.

    Je reposa ma fourchette et j'allais lui dire quelque chose, lorsque Briag dit avec un sourire :

    -Merci pour ce repas délicieux ! Je pense que tu peux retourner en cuisine à présent ! Je te laisse le choix pour le dessert ! Impressionne notre invitée !

    Le brownies fit un énorme sourire et marcha rapidement jusque dans la cuisine, où les portes se refermèrent derrière lui.

    On continua a mangé. Je balaya la salle du regard, à la recherche de Dom Aegil ou d'Axel.

    Si tu cherches ton frère, il se trouve en ce moment même dans la bibliothèque en compagnie du maître de maison... m'informa Larry.

    Je le remercia d'un hochement de tête.

    Mais je savais que je devais faire quelque chose.

    Je reposa donc ma fourchette, me leva et alla vers lui, décidé.

    Lui et Vesna m'observèrent, curieux.

    -Larry, je tiens a m'excusé pour tout à l'heure, je n'ai pas été très ... correcte avec toi tout à l'heure. J'ai même l'impression que depuis que je te connais, je passe mon temps a mettre mes nerfs sur toi ... je suis désolé !

    Je m'étais exprimé avec un peu d'hésitation mais assez clairement pour qu'il puisse comprendre mon ressentit.

    -Aria, je ne t'en veux pas. Je sais a quel point tu es chamboulé. Je le sent, plutôt. Je suis un Sicarius de type jaune, l'orgueil. Ceux-ci nous donnes des dons de connaissance télépathique, psychologique et de savoir absolus. Ce n'est pas pour rien que ton père m'a envoyer pour toi...

    J'allais commencer a médité sur ces propos, lorsque Vesna me fit une petite pichenette au front :

    -Aria, va finir de manger ! Si tu commences a te questionner maintenant, tu n'en sortira pas...

    -Mère a raison. Viens, Aria ! me dit-il avec un sourire engageant.

    Je détestais les ordres, mais je m'y plia seulement parce que j'avais encore faim...

    Je dévora toute mon assiette sous l'oeil surpris de Briag.

    Une fois que j'eus fini, je lui demanda :

    -Qu'est ce qu'il y a ?

    -Non... juste que ... disons que les Sicarius de sang bleu sont connu pour leur caractère de leader insoumis ... en bref ils détestent les ordres... 

    -Ah ? Bah maintenant je sais d'où vient mon caractère de cochon ... juste que là, j'avais encore faim...

    Il pouffa.

    Un brownie différent du premier sortit de la cuisine et pris nos plats.

    Puis un autre sortit de cuisine pour nous amener un dessert ... digne d'un restaurant 5 étoiles.

    -Qu'est ce que c'est ? demandai-je.

    -Pour la jeune invitée, cuisine a décidé de conquérir coeur de jeune invitée ! Nom du millésimé : Le manège fraisé. Cuisine espère qu'il sierra à votre palais, jeune invitée !

    Sur une petit assiette, se tenait une sorte de manège en chocolat blanc, dont on voyait des fraises et d'autres fruits rouges d'une sorte de petite fenetre qui donnait sur l interieur du gateau.

    Curieuse, je découpa adroitement la pâtisserie en deux et j'y découvris une sorte de crème chantilly à l'intérieur.

    Je commença a savouré la pâtisserie avec plaisir.

    Lorsque j'eus fini, je fus même déçu qu'il n'y en ai pas encore.

    Briag eut l'air de le remarquer, car il me tendis son gâteau a moitié entamer :

    -Je ne suis pas très friand des fruits rouges ... finis-le si tu veux.

    Je n'hésita même pas. Je le remercia et le dégusta jusqu'à en être enfin repus.

    -Je ne vais pas te demander si tu as aimé ... fit remarqué Briag.

    Pour toute réponse, je lui tira la langue...

    -Aria ! entendis-je Axel crier derrière moi.

    J'eus a peine le temps de me retourner, qu'il était déjà a côté de moi, une main sur mon front :

    -Tu vas mieux ? Tout va bien ? 

    Il vit les assiettes vides et soupira de soulagement :

    -Si tu as mangé c'est que ça va ... estomac sur patte ! 

    -Dis donc ! dis-je, en ayant l'air faussement vexé.

    Il me fit un sourire moqueur puis se tourna vers Briag pour le dévisager.

    Au bout d'un moment, il hocha la tête en guise de salut, me prit par la main et m'entraîna derrière lui, non sans passer un léger coup d'oeil à Larry, tout en passant la porte.

    -Axel, où on va ? demandai-je, alors qu'il me traînait à sa suite.

    J'avais une impression de déjà vu...

    -Axel ! m'écriais-je en m'arrêtant net.

    -Aria ... suis-moi, j'ai besoin de toi pour un truc ... fit-il comme si c'était un supplice de demander.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :