• 45

    -Aria ... commença Larry en avançant sa main dans ma direction.

    Deux sphères lui barrèrent la route.

    -Larry, je pense que la deuxième partie de la discussion devrait être ... de mon fait et non du tient. Abstient-toi donc des gestes ou de mot déplacer, je te prie ! fit Dom Aegil, sérieux.

    Larry hocha la tête et se rassit correctement.

    -Aria, si Larry te dit que tu es différente, ce n'est pas en terme discriminatoire, c'est ...

    Je lui coupa la parole, tout en laissant mes larmes couler à flot sur mes joues :

    -Depuis que je suis toute petite, on me traite de monstre parce que j'ai des cheveux bleu et des yeux bleu, ce qui n'est pas naturel ... depuis toujours on me regarde soit froidement, soit comme une bête de foire, où que j'aille ... et vous me dîtes que ce n'est pas en terme discriminatoire de me dire que je suis différente ??? 

    -Aria, calme-toi et écoute ... commença Larry.

    Je me leva sous l'impulsion :

    -Non, VOUS  allez m'écouter ! dis-je, a présent avec colère. Depuis toujours on me traite comme une pestiféré. On me traite de monstre, on me dit que je suis dangereuse, on me scelle une moitié de moi-même et on m'accuse d'être un monstre ayant mis son propre frère en danger ! On m'annonce que je suis une Sicarius et que je trouverais enfin une place en ce monde, où du moins quelqu'un qui serait comme moi ! Mais non, même des Sicarius me disent que je suis différente ! Alors finalement ... (je me rassis a bout de force) qui suis-je ?

    Ma vue se brouilla, mes larmes avaient inonder mes yeux.

    -Aria, calme-toi. entendis-je Larry répéter. Si nous sommes là aujourd'hui, c'est pour te donner la réponse à toute ces questions que tu viens de soulever. Alors sèche tes larmes, redresse-toi et écoute Dom Aegil.

    Je me redressa et essuya mes larmes avec mes manches.

    Un paquet de mouchoir flottait devant moi. 

    J'en pris quelques-un et me moucha le plus discrètement possible.

    Malheureusement, le silence pesant de la bibliothèque, amplifier le bruit.

    Ce qui me mit rudement mal à l'aise.

    -Aria, détend-toi ! Je ne vais pas te manger tout cru et j'ai enfin entendu la colère de ton coeur. C'est suffisant pour me dire que j'ai pris la bonne décision en te faisant venir ici, maintenant. Es-tu calmé ?

    J'avais encore des spasmes dû à mes pleurs, mais ils se faisaient de plus en plus espacer. 

    Je leva la tête vers Larry.

    Je vis dans ces yeux  il y avait un éclat de frustration dans son iris jaune. 

    Je me tourna vers Dom Aegil et lui fit un regard entendu comme quoi j'étais tout ouïe. 

    -Bien. Pour répondre à ta question principal, "qui suis-je", je vais te le dire. Tout d'abord, tu te nomme Aria. Tu es la fille de Karle et Malorie Roy. Grâce a cela, ton avenir pour devenir chasseuse est possiblement envisageable. Mais, tu es aussi Aria, une Sicarius aux yeux et aux cheveux bleu. Et la fille d'un Sicarius bien particulier, grâce aux faits qu'il t'ait donner une grande partie de son énergie vitale. Bien que tu n'es pas un personnage de comte de fée pour enfant, je t'annonce que ta véritable identité n'est pas d'être un monstre... bien au contraire ...

    Je respirais inconsciemment sous apnée, à cause de son suspens.

    -Aria, si tu veux entendre jusqu'au bout, rappel-toi qu'il faut respirer ! me glissa doucement Larry.

    Je me remis a respiré sous le regard amusée des deux Sicarius.

    -Est-ce bon ? demanda Dom Aegil.

    -Oui ! m'exclamais-je, impatiente.

    -Avant de continuer, je veux te dire que ce que je te confie maintenant n'est pas sans risque. Seul Larry, ton père Sicarius et moi sommes censé être au courant de qui tu es ... 

    -Et je suis ?

    -Tu es la princesse des Sicarius, la dernière de la lignée royale, les Sicarius de Sang bleu. me répondit calmement Dom Aegil.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :