• 37

    -Jenne ! Jenne, est-ce que ça va ?

    Je pappillione des yeux. J'avais encore mal à la tête et la lumière me faisait mal aux yeux.

    -Mmmm ... ? bougonnais-je.

    Je me tourna sur la droite avec difficulté. Mon corps me faisait encore mal.

    Mon nez avait atterri dans de la fourrure, ce qui me donna envie d'éternuer.

    Ce qui ne manqua pas de m'arrivait.

    En gardant les yeux fermer, je m'assis mollement sur mon lit.

    Je sentais que je n'avais pas beaucoup d'énergie. Je me sentais faible.

    Je sentis quelqu'un m'aider à rester assise. Une main fraîche passé sur mon front.

    -Est-ce que ça va ? 

    Les triplés ont la même voix. Il est difficile de savoir qui c'est, juste en se basant sur l'élément vocal.

    De toute mes forces, j'essayais d'ouvrir les yeux, sans succès. 

    Je voulais savoir c'était lequel des trois, même si j'étais persuadé que c'était Gaby.

    -Tu as besoin de quelque chose ? Tu peux parler ? Fais-moi au moins un signe que tu es consciente !

    Je réussi a levé de peu ma main gauche. J'avais l'impression qu'elle pesait une tonne !

    -Laisse-la un peu se remettre ! Elle vient tout juste de reprendre conscience ! fit une voix féminine.

    Cette dernière voix me disait vaguement quelque chose.

    -Mais qu'est ce qu'elle a eu ? Qu'est ce que c'était ? 

    -Je ne peux rien te dire, je suis désolé... fit la femme.

    Même les yeux fermer, j'avais une sensation de vertige... si sa continuer, j'allais vomir !

    -Elle ne se sent pas bien ... je le sent !

    Ok, j'avais compris ... il y avait une femme et LES triplés dans la chambre.

    Le dernier venant de parler n'était évidemment personne d'autre que Gaby.

    Lui uniquement réussissais à lire mes émotions.

    La main fraîche revint se poser sur mon front. 

    Je sentis peu à peu mes forces revenir, mais je me sentais toujours aussi faible.

    J'essaya d'ouvrir les yeux : opération réussi.

    La main s'en alla et je vis ma chambre et ... la tête de Sila qui me lécha joyeusement.

    -Sila, enfin ! Descend de là ! s'exclama Niky en la poussant et se mettant à sa place.

    Il me dévisagea.

    -Jenne, est ce que ça va ?

    J'hocha la tête faiblement.

    Dany se pencha pour m'observait aussi :

    -Jenne, est-ce que tu te rappel de quelque chose ? 

    Gaby restait en retrait, apparemment soulagé.

    J'essaya d'ouvrir la bouche, mais aucun son ne sortis.

    -N'essaye même pas de parler ! De toute façon sa ne servirait à rien, ton corps est affaiblis à plus de 85%. C'est déjà un miracle que tu sois réveiller en ce moment !

    Celle qui venait de me parler, était une femme, à ma droite. Elle me paraissait plus que familière !

    Evidemment que je la connaissais : c'était la mère d'Alex.

    -Bien, continua t'elle. Maintenant qu'elle est réveillé, j'aimerais que tout le monde sorte pour que je puisse l'ausculter au calme ! Allez, allez ! Oust !

    Et elle les vira de la chambre et fermant la porte derrière eux.

    Elle soupira puis me souris :

    -Eh, ben ! On peut dire que tu en as encore fait une belle, Jenne... je ne te dis pas la peur que j'ai eu ces deux derniers jours ... j'ai reçu un appel du Sage Zaka en personne me demandant de te prendre en charge ! Juste après, la Rose blanche vient me chercher pour que je vienne m'occuper de toi ... et tu étais dans un état tellement faible ... je suis contente que tu t'en sois sortie !

    Elle paraissait vraiment soulagé.

    Je me souvenais des derniers événements au Parc d'attraction. Les souvenirs repassèrent rapidement dans ma tête, tél un trailer de film...

    Je voulais lui posé des questions, mais n'ayant pas de voix, sa aller attendre ...

    Elle prit ma tension, et tout le toutim qui suit. Elle inspecta chaque partie de mon corps. A la fin, elle utilisa ces pouvoirs qui ressemblait à une lumière verte fluo entre ses mains. Cela m'avait fait du bien.

    -Je t'ai aidé du mieux que je peux ... mais c'est le maximum ! Je ne sais pas ce que tu as fait, mais ne le refais plus jamais ! Tu pourrais mourir la prochaine fois ! La seule chose que je peux dire, c'est que ton état résulte d'une trop grande utilisation de la magie, ton corps n'a pas supporté et a reçu le contre-coup du sort ! Fait très attention : la magie n'est pas un jouet !

    J'hocha la tête.

    Elle s'assit à côté de moi et me caressa la tête :

    -Tu es une adorable jeune fille qui s'occupe et protège toujours la mienne, je t'en suis reconnaissante ! Alors ne te met plus en danger ! Au moins par respect du nombres de gens qui s'inquiète pour toi !

    Je voulu rire, mais rien que respiré me faisait souffrir.

    Elle m'aida à me rallonger et s'en alla.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :