• 35

    -Aria !

    Je me retourna.

    -Aria ! Debout !

    Je mis ma couette sur la tête.

    -Aria lève toi ou je te lève par la peau des fesses ! m'hurla t'on.

    De mauvaise grâce, je m'assis en entrouvrant les yeux.

    -Aria, maman a dit que tu as 10 minutes pour te préparer. Je t'emmène au collège. Dépêche.

    Et il partit.

    Axel. 

    Etait-ce une manière de réveiller une fille ?!

    Sa soeur qui plus est !

    Je soupira et soupesa le pour et le contre dans ma tête : d'un côté je pouvais me recoucher, sécher les cours et me faire engueuler par ma mère plus tard, de l'autre, je pouvais aller à l'école et dormir là-bas pendant les cours et recevoir des heures de colles... dans tout les cas je me ferais punir.

    Tout en grommelant, je pris une décision et me leva : ma mère était l'idée la plus effrayante.

    Je m'habilla le plus rapidement possible, pris mon sac et j'enfourna tout ce que je trouva sur mon bureau à l'intérieur.

    Suite à cela, je pris mon portable et descendit mettre mes chaussures.

    Me voyant arriver, Axel se leva du canapé et finit son café d'un trait.

    -T'es prête ? me demanda t'il.

    Je me dirigea rapidement vers la cuisine, bu un grand vers de jus d'orange et je piqua une madeleine qui traîner.

    -Prête ! m'exclamais-je en bâillant.

    Il me prit par la main et m'entraîna dehors.

    Il me vissa le casque sur la tête et me mit sur la moto.

    -Eren, Papa et maman ? demandai-je en me frottant les yeux.

    -Maman étend le linge dehors. Eren est en mission. Papa est au manoir du conseil... me répondit-il en mettant son casque. Autre chose ?

    -Comment Papa et toi, vous faites pour être toujours actif ? Je suis fatiguée, moi ...

    Axel souris :

    -Sa fait partie de la formation. n'empêche, tu as la sale manie de t'endormir dans des endroits improbable ! Hier soir en rentrant, tu te souviens de ce qui s'est passé ?

    Je fis non de la tête.

    -Tu t'es arrêté de marcher en disant que tu étais trop fatigué. Tu t'es mis en boule contre un tronc d'arbre et tu t'es endormi. J'ai dû te porter jusqu'à ton lit ! (Il rit) Quoique tu dévoiles beaucoup de chose en dormant ...

    Sa remarque me fit tilter et je m'éveilla d'un coup :

    -Qu'est ce que j'ai dit ?

    Sans répondre, il monta sur la moto et démarra.

    Il roulait prudemment. Je me cramponnais à lui, moins tendu qu'avant.

    -Finalement, desceller mes pouvoirs n'était pas une erreur ... murmurais-je.

    -QUOI ? TU AS DIT QUELQUE CHOSE ? hurla t'il malgré le vent.

    En réponse, je resserra un peu mon emprise.

    **********

    Lorsqu'on arriva devant le collège, je n'étais plus en retard. J'étais même en avance !

    Il me fit descendre et m'enleva le casque.

    -Qu'est ce que tu as dit tout à l'heure ? me demanda t'il, curieux.

    -Répond déjà à ma question : qu'est ce que j'ai pu dire en dormant ?

    Il rit.

    -Tu as dit que tu te sentais bien mieux. Que Dom Aegil est merveilleux. Que le démon n'est pas aussi démoniaque que tu ne le pensais... d'ailleurs, qu'est ce que sa veut dire ?

    -Tout à l'heure, j'ai dit que finalement ce n'était pas une erreur de desceller mes pouvoirs. Grâce à sa, mon univers c'est agrandis et on s'est rapproché... finalement je commence à t'apprécier ! m'exclamais-je.

    Il eut l'air de réfléchir :

    -Attend un peu ... alors le démon c'est moi ? Dis donc, petite peste somnambule ... 

    Je ris en lui tirant la langue, puis me dirigea rapidement vers les grilles du collège.

    Lorsqu'il vit que je les avais franchis, il se remit sur sa moto et partis.

    -Sa à l'air d'aller mieux avec ton frère ... entendis-je derrière moi.

    Je me retourna : Tess.

    J'hésita une milliseconde avant de sauter dans ses bras.

    -Tess, je suis désolé pour l'autre jour ... je ... je ...

    Elle me rendit l'accolade :

    -Ne t'inquiète pas je comprend...

    Elle recula et hocha la tête :

    -Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais tu as l'air plus sereine, plus calme, plus ... heureuse ? Un petit ami chasseur en vue ? me taquina t'elle.

    On se dirigea vers la salle de classe.

    -Oui je me sens plus sereine. Et non, ce n'est pas grâce au chasseur ! Et pas de petit ami en vue ... dis-je en faisant semblant de déprimer.

    -Tout vient à point qui sait attendre ! fit Louis en passant à côté de moi. Bonjour Aria, bonjour Tess.

    -Salut Louis ! répondit-on en choeur.

    Je bâilla à nouveau.

    -Aria, si tu continue a veillé tard, tu vas finir par ressembler à un panda ! s'exclama Lucas en me dépassant rapidement.

    Je ris :

    -On t'a rien demandé Lucas ! D'ailleurs je suis sûr que toi aussi ta joué jusqu'à tard hier soir ! m'exclamais-je.

    Il prit un air choqué :

    -Comment tu le sais ? Es-tu médium ?

    Je pris un air fière :

    -Peut-être bien ... 

    -Lucas, Aria et Tess ... vous vous décidez a entré en classe ou je vous met absent ? demanda le prof, accouder à la porte.

    -Oups ! firent-ont tous en même temps en courant vers nos places.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :