• 30

    "-Et si tu veux entrer toi aussi, alors dépêche-toi!" s'était écrié Ozan.

    Et comme pas hasard, qui sortit de l'ombre ? Axel !

    -Axel ! Qu'est ce que tu fais là ? s'exclama Papa. Rentre immédiatement !

    -Je veux vous accompagner ! Je n'ai jamais vu de Sicarius alors que j'ai de leur sang dans mes veines ! S'il te plaît Papa ! 

    Il allait aussi nous sortir les yeux larmoyant, c'est sa ? En m'imaginant la scène, je pouffa.

    Papa jeta un coup d'oeil à Ozan, qui lui répondit par un haussement d'épaule.

    Il soupira :

    -Très bien, tu peux venir. Mais fais-toi tout petit ! Et attend-toi aux conséquences ...

    Axel avala sa salive et hocha la tête.

    Nous finîmes par entrée dans le hall de ce magnifique manoir.

    Tout était en noir et blanc.

    -C'est comme si on était entrer dans un damier ... chuchotai-je.

    -C'est exactement l'impression que j'ai voulu donner à ce hall ! me répondit une voix derrière moi.

    Je me retourna.

    Une silhouette encapuchonné dans une cape noir me faisait face.

    Axel se mit devant moi, tendu.

    -Axel, de quoi as-tu peur ? lui demandai-je, perdue.

    -Aria, tu ne sent pas à quel point il est dangereux ? me répondit Axel perplexe.

    -Aria ne peux pas le sentir, puisqu'elle est pareil que moi ... répondit l'homme-Sicarius. (?!) Bien, ne restons pas dans l'entrée et avançons ! Le salon nous attend ...

    Papa mit une main sur l'épaule d'Axel qui se détendit.  

    Le Sicarius avança en premier, suivit d'Ozan et papa. Ensuite on leur emboîta le pas.

    -Psst Axel ! Comment est-ce que tu as réussi a échappé à Eren ? lui chuchotai-je.

    -Hein ? Ah ... je suis passé par la fenêtre de la cuisine.

    -C'est tout ?

    -Ben il est aller au toilette à ce moment là donc oui ...

    Je pouffa. Axel me surprenait de plus en plus...

    On arriva devant deux portes blanches, qui s'ouvrirent devant nous, toute seul.

    L'intérieur était ... un autre univers ? Jusqu'ici tout était noir et blanc, mais là, tout était coloré !

    Au milieu de cette grande salle, une longue table pour au moins 40 personnes était servis. 

    Il n'y avait que cinq couvert : deux au bout droit et 3 au bout gauche.

    Tout le reste de la table était couvert de nourriture.

    -C'est un film ? murmura Axel, ébahi.

    -Non mon fils, c'est le festin traditionnel des Sicarius quant ils reçoivent des invités de marques. expliqua Papa.

    -Des invités de marques ? Nous ?

    -Quelque chose comme ça ... 

    -On dirait bien que cuisine a été mise au courant de notre invité surprise ... bien, Ozan, Karle et toi, Axel, vous irez manger du côté gauche. Aria et moi mangeront ensemble. Bon appétit, messieurs ! fit-il en leur montrant de la main leur coin.

    Ozan les entraîna vers le buffet, tout en parlant bruyamment.

    Le sicarius se tourna vers moi :

    -Aria, as-tu peur de moi ?

    Je fis non de la tête.

    -Me fais-tu confiance ?

    -Je ne vous connais pas encore assez pour sa.

    -Bien, alors es-tu d'accord de faire ma connaissance, en partageant mon repas ?

    J'hocha la tête.

    -Bien. Suis-moi ! s'exclama t'il en m'emmenant du côté droit.

    Au lieu de s'asseoir en bout de table, comme un chef de famille, il s'assit face à moi.

    -Pour reprendre les choses dans l'ordre, je suis déjà enchanté de te rencontrer, Aria. Comme tes parents ont dû te le dire, je suis un de leur ami, bien que ce ne soit pas chose commune chez les nôtres... on m'appel Dom Aelig. Aelig est mon prénom. Chez nous, Dom est un titre, comme vous les humains, vous dîtes un Lord. Je suis donc un Lord. Connais-tu un peu notre monde, ou non ?

    -Non. En faite, je viens tout juste d'apprendre votre existence...

    -Et la tienne, donc. Je comprend mieux. Bien, commençons a mangé, nous verrons la suite après !

    Il se leva est alla se chercher de quoi manger au travers de la table. Je fis de même.

    La nourriture était normal. Enfin ... c'est comme si on avait rassemblé les chefs du monde entier : il y avait des frites, des nems, des hamburgers, des gyôza, des raviolis, de la choucroute ect ... il y avait des saveurs du monde entier !

    Par curiosité, je pris un peu de tout. Juste de quoi goûter, et je partis me rasseoir.

    Dom Aelig avait l'air de m'observait, curieux. 

    C'est le sentiment que j'en avais, du moins. Il est dur de voir l'expression d'une personne portant une capuche lui cachant la moitié du visage...

    -Dom Aelig, tout les Sicarius porte une cape comme la vôtre ?

    -Seulement devant d'autre espèce. Je t'expliquerai pourquoi plus tard ...

    On mangea un peu.

    -Vraiment ? Ce serrer la main est une demande de duel ? hurla Ozan, à l'autre bout, en riant.

    Je regarda de l'autre côté, curieuse. Papa avait dû lui expliquer ...

    -Il te gêne ? me demanda Dom Aelig.

    Je fis non de la tête :

    -Il met de l'ambiance, et puis ... même si on est pas vraiment ensemble, c'est la première fois que je m'attable avec un loup garou ! 

    -Pourtant tu es amies avec Camille, n'est-ce pas ?

    -Oui, mais elle n'a jamais voulu manger avec moi ... elle a peut-être peur que sa me dégoûte.

    -Je vois ...

    On discuta un peu de tout et de rien, tout en mangeant. 

    Contrairement à tout ce que j'avais entendu sur eux, les Sicarius n'avaient pas l'air effrayant !

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :