• 66

    -Et donc, c'était quoi sa ? demandai-je.

    Un brownie réapparut, amenant plusieurs assiettes contenant pleins de bonne chose.

    -J'ai cru comprendre que l'estomac de la princesse n'était pas rassasié ... je me suis donc permis de demander quelques petites victuailles de plus à cuisine... expliqua craintivement le brownie.

    -Merci ! Tu as bien fait ! J'ai encore faim ! m'exclamais-je en commençant a attaqué le festin qui se présenter devant moi.

    Le brownie rougit légérement et retourna en cuisine.

    -Mange autant que tu veux, Aria. La transformation a dû puisé énormément dans ta force physique ! fit Vesna en me couvant du regard. Tu reveux du vin ?

    Je fis oui de la tête. Elle me resservis.

    Ils me regardèrent tous manger. Ils avaient une étincelle de fierté qui briller dans leurs yeux que je ne comprenais pas.

    -Dis Vesna, tu peux répondre à mes questions ?

    Elle rit en hochant la tête :

    -Biensûre. Mais une à la fois.

    -Comment sa se passe dehors ?

    Elle consulta son compagnon du regard et me répondit :

    -Les chasseurs sont toujours en chasse. Les vampires ne savent pas encore que tu es là. Louis n'est toujours pas rentré, Tyona est donc partit voir ce qui se passe. D'après telma, il n'y aurait pas que les vampires qui soient à ta recherche.

    -D'après le conseil, continua Larry, les chasseurs auraient attrapé un vampire complétement fou qui dit s'appelait ... nathan ? Ni ... Nicolas je crois ... il serait à ta recherche pour je ne sais quoi ... il délirait beaucoup à cause du manque de sang. Il baraguinait du fait qu'il n'était pas là comme les autres et qu'il était là uniquement pour retrouver son espoir ... enfin, j'avoue ne pas avoir bien compris son histoire... expliqua Larry.

    Nicolas ? Ce nom sonnait familier... Mais oui ! Mon rêve de Lily ! Son âme-soeur !

    Les choses se mettaient en place.

    -Dites, où sont tout le monde ?

    -Ta famille dors à l'étage, Briag doit certainement être en train de jouer du violon et Telma est rentré chez elle.

    -Le Roi Bleu, c'est lui qui m'a réveillé, n'est-ce pas ?

    Ils sursautèrent à ma question.

    -Il n'était ... pas là. Mais j'avoue avoir sentit sa magie. C'est donc certainement lui qui t'a ramené ... répondit Dom Aegil.

    Il avait l'air sincère.

    -Dites, qu'est ce que je représente fianlement pour le monde souterrain ? Et le monde réelle ?

    -Pour notre monde, le monde souterrain, je dirais que tu es devenue la deuxième personne la plus importante. Tu es notre princesse. Tu as le pouvoir de commander toute les créatures existantes. Tu as le pouvoir de vie et de mort sur nous tous. m'expliqua Larry.

    -La personne la plus importante est le Roi bleu ?

    -C'est exacte, Aria. fit Dom Aegil en souriant.

    -Quand est-ce que je pourrais le rencontrer ? dis-je, soudain très excité.

    -Chaque chose en son temps, Aria ! Mais je te promet que tu le rencontreras bientôt !

    -Larry, est-ce que tu voulais dire que j'étais comme une vampire de sang pure avec les siens ?

    Il hocha la tête.

    Je venais de finir de manger, je reposa mes couverts.

    Oui, je commençais à comprendre. Autant sur moi-même que sur le sens des paroles de Lily.

    Mon chat me manqua soudainement. Je voulais le caresser...

    Comme par magie, il apparut sur mes genoux, faisant sursauter les trois Sicarius.

    -Ne vous inquiétez pas, c'est mon chat, il est gentil... dis-je en le caressant.

    Cela m'appaisait de l'entre ronronner.

    Ils ne me posèrent aucune question mais continuèrent de fixer mon chat.

    Je pris le verre de vin et le bu, tout en savourant, une fois de plus l'arôme de se breuvage.

    -Dites... j'ai encore deux questions ...

    -On t'écoute, ma chérie. fi Vesna.

    -Est-ce qu'après je pourrais aller dans la bibliothéque ? Je dois chercher quelque chose ...

    -Biensure, Aria. Tout le savoir ici est fait pour être appris, pas pour prendre la poussière ! Fais ce qu'il te plaît ! s'exclama Dom Aegil.

    -Merci beaucoup. La deuxième question est plus ... délicate ... Larry, penses-tu pouvoir faire en sorte que ce ... Nicolas vienne ici ? Ou que j'aille le voir ? Il faut que je le voit !

    -Il est hors de question que tu sortes de ce manoir tant que le danger règne dehors ! fit Dom Aegil. Larry fait le venir ici !

    -Aria, je sais bien que tu veuilles le voir mais sa va être difficile ... mais je vais essayer... n'est pas de grande attente, par contre ! Que Damien accepte que je le fasse sortir du nid serait un miracle ! expliqua Larry.

    J'hocha la tête :

    -Ne t'inquiéte pas. S'il essaye de t'attaquer ou quoi que ce soit, dis-lui que c'est une amie de Lily qui veut le voir. Il comprendra.


    votre commentaire
  • 65

    J'ouvris les yeux.

    -Tu es réveillé, ma poupée ? chuchota Vesna.

    J'hocha la tête.

    -Je suis venu voir ton état après que ton frère ma dit que tu t'étais rendormis. Tu as eu une grosse fièvre mais on dirait que c'est passé ... comment te sent-tu ?

    Mon cocon de feu avait disparu.

    -Bien mieux ! dis-je en souriant.

    Vesna sourit a son tour :

    -Je suis heureuse de l'apprendre ! Il fait encore nuit, tu peux encore dormir si tu veux !

    Je fis non de la tête :

    -Je me sens plein d'énergie ! Dis, comment sa se passe dehors ? Vous avez des nouvelles ? Je peux aller  la bibliothéque ? Eren est toujours en colère ? Et ...

    -Doucement ... me dit-elle en me coupant. Je sais bien que tu ais une avalanche de question mais ... doucement, ma chérie. Viens, suis-moi. Tu peux te lever, n'est ce pas ?

    Je fis oui de la tête et la suivit en ayant légérement mal à la tête.

    Elle m'attendit et me prit par la main pour m'entraînait vers la grande salle à manger.

    Elle me fis asseoir à un table et s'installa face à moi.

    Un Brownie apparut à la minute :

    -Quel mêts la princesse voudrait-elle savourer ?

    -J'aimerais bien quelque chose de salé comme ... un sandwitch au saumon s'il te plait. Avec une salade.

    Il hocha la tête et se précipita dans la cuisine pour en ressortir quelques secondes plus tard en compagnie d'un chariot.

    Il déposa une grande assiette contenant ma demande. Devant Vesna, il déposa deux verre a vin et une bouteille.

    -Merci beaucoup, dis-je à l'attention du brownie. Vesna, on attend quelqu'un ?

    -Non, c'est toi qui va boire avec moi, Aria. fit Vesna en servant les coupe. Mange.

    Je pris le sandwitch et commença a mangé. Je n'avais pas remarqué que j'étais affamé à ce point. J'engloutis le tout en quelques secondes à peine que j'avais encore faim.

    Vesna me tendis un verre.

    -Mais je suis encore mineur !

    -Aria, ma chérie, tu n'es déjà plus humaine. Cette nuit ta transformation a beaucoup avancé. Je suis presque sûr que tu n'auras plus jamais besoin de dormir !

    A ce moment, je fus en état de choque.

    -Quoi ? Mais il le faut ! Il faut que je me rendorme ! Il le faut !

    -Pourquoi es-tu aussi agité ? Dormir est sympathique, il est vrai, mais ce n'est pas vital pour les nôtres ... de plus tu auras beaucoup de temps a utilisé, à présent ! s'exclama t'elle en me tendant le verre.

    -Le vin ... c'est si bon que sa ? demandai-je en le prenant délicatement.

    -Notre race est connu pour être de fin gourmet. Le vin est un pécher mignon ou plutôt, notre met favoris. Goûte, tu verras bien ! fit-elle en buvant.

    Je pris le verre et le mis a mes lèvres.

    "Tout ira bien. Je suis juste Aria. Je suis moi !" pensais-je fort.

    Je bu doucement pour savourer le breuvage qui fit s'éveiller mon sens du goût.

    Ma bouche était emplis d'un nectar indescriptiblement magique et goûteux.

    -C'est ... plus que super bon ! m'exclamais-je, surprise.

    Vesna souris.

    -Bienvenu parmi nous, ma chère. Tu viens de prouver que tu es à présent une vrai Sicarius à part entière. Je suis fière d'être ta tante, Aria.

    -Sa transformation a aboutit ? Il était temps ... fit Dom Aegil en entrant dans le salon. Tout va bien Aria ? Tu n'as mal nulle part ?

    Il me caressa la tête d'une manière paternel et pourtant, sa ne me dérangeait pas.

    Il s'assit à ma droite, entre Vesna et moi.

    Il me dévisageait avec un regard emplit de fierté. Je lui souriais en retour :

    -Non, ne t'inquiéte pas je me sens en pleine forme. Je n'ai mal nulle part. D'ailleurs, je ne sens même plus ma boule de sentiment. C'est comme si elle avait disparu ...

    Il se remit a me caresser la tête :

    -C'est normal. Les êtres de sang bleu sont entièrement pur. Ils n'ont aucun mauvais sentiment en eux. Ils ne connaissent ni ne ressente la colère, la rancune ou le desespoire. C'est l'une des raisons pourquoi les êtres de sang bleu sont exceptionels...

    -Et aussi l'une des raisons pour laquel on les accepte sur le trône, compléta Vesna.

    Ils échangèrent un regard entendu. Même un idiot se rendrait compte a quel point il se complétait et ne formait qu'une seule et même personne. C'était si romantique leur façon d'agir l'un envers l'autre...

    Tient ? Comment se fait-il qu'avant je ne l'avais même pas remarqué ? J'étais si idiote que sa ?

    -Non, tu n'es pas une idiote. Loin de là. Tu n'étais juste pas éveiller. Ta haine envers le conseil bloquer tout tes sentiments et bloquer ton observation des choses que tu trouvais futile, comme l'amour. répondit une voix en entrant dans le salon.

    Larry.

    -Arrête de lire dans mes pensées sans permission ! dis-je en faisant semblant de de bouder.

    Il rit :

    -Aria, non, princesse, je suis désolé de mon comportement pas très ... gentleman. J'étais simplement curieux de connaître ton humeur. Veuillez m'excuser...

    Lors de son petit discour, il s'était avançait vers moi, se mit dans mon dos et mit un genou à terre.

    -Tu te crois drôle ? On est plus au moyen-âge, Larry ! dis-je en gonflant les joues.

    -Je resterais ainsi jusqu'à ce que vous m'ayez pardonner, Princesse. dit-il, soumis.

    Je leva un sourcil vers Dom Aegil qui me fit signe de me retourner.

    Larry était toujours au même endroit, même pose, la tête baisser.

    -Je te pardonne pour cette fois. Mais ne lit plus dans mes pensées sans autorisation, s'il te plaît.

    Il hocha la tête et se releva pour s'asseoir à côté de Vesna.


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires