• 39

    Dés que le carrosse s'arrêta, Lys descendit et s'exclama :

    -Bienvenu au manoir d'Aibell ! Ce manoir est le plus sûr qu'il y est sur terre après celui de Dom Aegil !

    On descendit tous. Je garda Doum dans mes bras.

    On était juste devant les barrières d'entrer du manoir.

    -Merci beaucoup Sophia ! criais-je, alors qu'elle était déjà en route.

    Doum miaula et sauta à terre juste à temps.

    -Lilyyyyyyyy !!!!!!! hurla quelqu'un qui se jeta sur moi pour me serrer très fort.

    -Bonjour Aibell ! dis-je du mieux que je pu.

    -Aibell, je crois que tu l'étouffes. fit Lys en riant.

    Aibell me relâche immédiatement, inquiète.

    -Tout va bien ! la rassurai-je en respirant à plein poumon.

    Elle sourit et observa mes compagnons.

    -Adrien ? demanda t'elle.

    Celui-ci s'avança et tendis une lettre à Aibell.

    -Merci beaucoup. Quant à vous ... le transporteur, n'est-ce pas ? fit-elle assez froidement.

    -Clay, pour vous servir. se présenta t'il.

    -Je suis désolé mais vous ne pouvez pas pénétrez à l'intérieur du manoir. Patientez ici, quelqu'un viendra vous prendre pour vous ramenez à l'aéroport. Bon travail.

    Et elle se retourna aussi sec pour prendre le chemin du manoir.

    Adrien et Doum la suivirent.

    -Merci beaucoup Clay ! Bon retour ! Et ne passe pas par la forêt, c'est dangereux ! m'exclamais-je alors que Lys m'entraînais à sa suite et que les portes du portail se refermait toutes seules.

    -Dis, qui est ce Dom Aegil dont tu parlais tout à l'heure ? demandai-je à Lys.

    -Oh ! s'exclamais-je. C'est un Sicarius. Comme un cousin à toi, si je puis me permettre.

    -Ah ... fis-je.

    Les Sicarius était un peu comme les cousins des vampires, c'est exacte. Sauf que les Sicarius avaient un ADN assez spécial et pouvait utilisé la magie. En échange, le sang leur était interdis, sinon, il redevenait vampire et sombrer dans la folie. Des êtres magnifiques à double tranchant dit-on.

    On arriva au manoir. Sa façade blanche m'avait manqué.

    On pénétra à l'intérieur.

    Plusieurs créatures différentes sautèrent à mon cou, j'en tomba à terre.

    Adrien m'avait rattrapé in-extremis. 

    -Tu vas bien ? me demanda t'il en me relevant.

    -Oui, ne t'inquiète pas ! Tout va bien pour le moment ! m'exclamais-je en mettant mes mains sur les hanches, l'air fière.

    Certaines créatures s'excusèrent.

    -Laissez Lily arriver, s'installer et après vous pourrez jouer avec elle ! En attendant, zou ! leur fit-elle.

    Ils l'écoutèrent et se dispersèrent rapidement.

    -N'empêche tu n'arrives pas à la meilleur des périodes, Lily ... fit Aibell l'air embêter.

    -Que se passe t'il ? demandai-je curieuse.

    -Fir Darrig a demandé asile ici. Il va arriver cette semaine. Non pas que tu crains quelque chose, mais quant il est là...

    -Il est chiant ! fini une voix en haut des escaliers.

    -Aoibheal ! m'exclamais-je, heureuse.

    -Tient Lily ! fit-il en descendant pour nous rejoindre.

    Il m'ébouriffa les cheveux et bailla.

    -Lily, tu as une odeur de vie épouvantable ! Que s'est-il passé ? Et je t'ai dis de m'appeler Aoï !

    Adrien releva le nez de son téléphone.

    -Je viens de lire que Aibell et Aoibheal sont censé être la même personne ... et une femme qui plus est !

    -Tu sais ce qu'est une légende, vampire. Il n'y a pas de fumée sans feu. Aibell est ma soeur jumelle. Nous nous ressemblons comme deux gouttes d'eaux. Un humain a dû nous prendre pour la même entité ayant plusieurs noms ... enfin, ce n'est pas important. Aibell, pourquoi ne m'as-tu pas dit pour la venu de Lily ? expliqua Aoibheal.

    -J'ai été prévenu moi-même hier soir ! C'était pas simple ...

    Aoibheal me renifla :

    -Il faut vraiment qu'on m'explique ! Ton odeur de vie était si bonne lorsque tu étais venu enfant ...

    -Elle doit se reposer. fit soudain Adrien.

    -Mais je me sens bi ...

    Alors que j'allais dire "bien", un vertige me prit.

    Aoibheal m'attrapa et me porta en princesse :

    -Je l'amène dans un lit à l'étage. Je vais m'occuper d'elle le temps que Titania arrive. Mais sa risque de devenir dangereux là ... son état a basculé d'un coup !

    Il me porta à l'étage et m'amena dans un lit baldaquin.

    -Lily, tu ne vas pas "bien". Il faut que tu le réalises ! fit Aoibheal.

    Je savais qu'il ne disait pas sa méchamment. Il ne faisait qu'exprimer ces pensées sincèrement.

    -Je vais bien, pis je vais plus bien ... c'est comme sa depuis quelque temps déjà ...

    -C'est dangereux. Comment sa a commencé ?

    -Je ne sais pas. Adrien pourra t'expliqué. Aoibheal j'ai sommeil, tu reste près de moi ?

    -En tant que gardien, vos désires sont des ordres, princesses.

    Et sur ces mots rassurants, je m'endormis, exténué à nouveau.


    votre commentaire
  • 57

    -Euh...vous êtes sur de vous ? Je ne le contrôle pas entièrement et Ethan n'est pas la... dis-je incertaine.

    -Ethan ? Qui est-ce ? demandèrent Tyona et Telma en choeur.

    -Un chasseur avec une habileté assez spécial ... ne t'inquiète pas Aria, je suis là et je t'arrêterai si besoin ! fit Larry.

    -Si tu t'approche d'elle, je te tue ! menaça Axel en me serrant dans ces bras.

    Son attitude depuis hier me paraissait étrange. Non, en fait depuis le début de cette histoire... pourquoi quelqu'un qui ignorer mon existence jusqu'à aujourd'hui se mettrai a me protéger tél le plus grand trésor de sa vie ?

    -Axel arrête de menacer les gens qui s'en prenne à Aria ! Tu finis toujours par envoyer quelqu'un à l'hôpital avec tes gamineries ! S'exclama Laura l'air lasse.

    J'en fus tellement surprise, que je me retourna.

    -Laura ce n'est pas le moment ! s'exclama t'il en rougissant légèrement. Aria ils veulent que tu leur montre ton pouvoir ... fait comme tu le sent et ne t'inquiète pas je suis là.

    J'hocha la tete et je lui fis comprendre que je devais me lever.

    Il mis quelques secondes a se décider de me lâcher.

    Je lança un regard à Briag. Il hocha la tête avec un sourire en guise d'encouragement.

    Je me mis au milieu du cercle et je ferma les yeux. 

    Sentir leur regard me fixer me stresser un peu mais j'essaya de me concentrai.

    Mon feu. Aussi rouge que le sang et aussi bleu que l'eau. Le feu et la glace. Un feu glacé.

    Dans mon esprit, une ronde de flamme m'entourait. Chaque flamme avait une couleur différente. Elles formaient une sorte de dégradé allant de rouge à bleu. C'était à la fois magnifique et effrayant.

    Chacune des flammes avaient l'air d'attendre mes ordres, tel des petits chatons. Tous là, sagement posé pouvait se transformer en lion effrayant rien que pour moi. Cela me rendait à la fois fière et inquiète. Car cela voulait aussi dire que mes flammes pouvait aller jusqu'à tuer quelqu'un si j'étais en danger. 

    -Aria ... aria ! entendis-je quelqu'un m'appeler. 

    J'ouvris les yeux. 

    Axel était devant moi, me tenant par les épaules, Laura et Telma me soutenaient. 

    -Qu'est ce qui s'est passé ? demandai-je un peu sonner.

    Axel soupira de soulagement et lança un regard de remerciement derrière moi.

    Je me retourna. Dom Aegil était là, sa main sur ma tête.

    -Aria n'essaye plus jamais d'invoquer ton pouvoir dans l'intèreur d'une maison !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires