• 13

    Il m'avait fallut une nuit blanche entière pour tout lire.

    Le bloc note était bien structurer. Chaque partie était détailler bien clairement.

    Elle avait joins un petit mot à la première page m'expliquant que la lettre ne me parviendra pas, que la bougie me servira lors de la cérémonie de la rose et que le cahier devait me servir à noter tout ce dont je voulais et j'avais besoin de retenir.

    Je m'étais mise à le lire avec avidité.

    La première partie était une explication complète de la cérémonie d'Halloween.

    Elle me disait qu'évidemment, mon statut devait rester secret. Je devais, pour l'instant, être considéré comme une membre du premier cercle, auquel je participerais.

    La cérémonie de la Samain. Le solstice d'hiver. Le soir de la fête des morts. Le seul soir où les nécromanciens sont autorisés à ce défouler...

    La deuxième partie, je n'arrivais pas à la lire.

    Un mot de prévention été marqué à la place :

    "Cette partie est l'explication de la cérémonie de la rose, ainsi que le serment du silence. Tu l'apprendras en temps et en heure. Sa ne sert à rien d'essayer de la lire, elle est bloquer pas un sort de brouille-vision. Le sorts ce débloqueras de lui-même aux moment venu."

    Je voyais les pages floues, effectivement. Je ne voulais pas me casser la tête, donc je ferma le livre.

    - 5 heures du matin ... elle me dit que je ne la recevrai pas ... je n'y suis donc pas invité ? demandai-je pour moi-même.

    -Ma chérie, tu ne dors pas encore ? fit Mamy en traversant le mur de ma chambre.

    -Non, je viens de finir de lire mes instruction pour Halloween ...

    -Toi, tu es inquiète pour quelque chose mon enfant ... qu'y a t'il ?

    -Rien ... c'est juste qu'elle m'a dit que je ne recevrais pas la lettre de convocation à la cérémonie d'Halloween. Mais elle me dit aussi que j'y participerais en tant que premier cercle ... c'est contradictoire, non ?!

    -Ce n'est pas ton genre de te préoccuper de chose pareil, p'titiote. Je te connais depuis que tu es née, c'est comme si je t'avais fait !

    Je ris :

    -Tu n'as pas faux ! (je toussota) Bon, hé bien on verra ! Advienne que pourra ! 

    Un bailliemment vint faire disparaître mon sourire. Je me rallongea.

    -Allez, dors ! Je dirais à ta mère de te laisser dormir ! fit la citrouille en flottant vers la porte.

    Je n'eus pas le temps de la voir traverser la porte, j'étais déjà endormi.

     

    ***********

    Il fait noir.

    Une lumière vient vers moi.

    Non. Une citrouille flotte vers moi.

    Non. Un corps humain avec une tête de citrouille.

    La citrouille est allumé, comme lors d'Halloween.

    Elle me pointe du doigt.

    Non. 

    Un navet contenant une bougie, faisant office de lanterne flottait devant moi.

    La citrouille prit le navet et me le tendis.

    Je l'accepta sans poser de question.

    ************

    Je m'étira avant d'ouvrir les yeux.

    C'était un rêve étrange...

    -Tu émerge enfin ? 

    La voix de Mamy.

    - Mmmm ?? grommelais-je.

    J'ouvris les yeux.

    Ma mère était là, assise sur le bord de mon lit.

    Elle me fixait sans sourciller.

    -Bonjour ... qu'est ce qu'il y a ? demandai-je perdu.

    -C'est bien ce que je pensais ... murmura ma mère.

    - Euh .... bonjour maman ?! répétai-je.

    -Bonjour ma puce ! Comment te sens-tu ?

    -Bien pourquoi ?

    -Je ne veux pas t'affoler, mais tu viens de dormir deux jours d'affiler. Et ... tes yeux montrent un signe de possession. Tu te rappel de quelque chose ?

    Deux jours d'affilés ?? Etant une grosse dormeuse, c'était mon nouveau record ! 

    -Non, pas vraiment ... juste que je me sens super bien ! répondis-je en m'asseyant sur le lit.

    Je m'étira une nouvelle fois avant de percuter.

    - Deux jours ???? La cérémonies d'Halloween ?

    -C'est ce soir ma puce. Il est déjà pratiquement midi. Lève-toi et vient manger !

    Elle se leva et sortit.

    -Ma puce tu devrais consulter la boule que tu as reçu lors de ta cérémonie. me conseilla Mamy.

    Je la vis sur mon bureau. Je tendis mon doigt vers elle et elle vint à moi.

     J'avais fait comme la citrouille pour le navet et ça avait fonctionner ! Etrange...

    Lorsque je la pris dans mes mains, un tourbillon de couleur apparu. Elle tourna ensuite au bleu, vert, orange, jaune, pour finir sur un blanc pur.

    -Que veut signifier le blanc ? demandai-je à Mamy.

    -Que tu en es la prochaine porteuse ? blagua t'elle, moqueuse.

    Je lui tira la langue.

    -De ce que je sais, le blanc représente la pureté, la sagesse et l'innocence. C'est tout ce que je peux te dire ...

    Je me mis à méditer dessus momentanément, jusqu'à ce que mon ventre me rappela à l'ordre.

    Je me leva et claqua des doigt. Ma tenu de sorcière apparu sur moi.

    -Tu exagères ! Tu aurais pu t'habiller normalement ! me gronda Mamy.

    -Qu'est ce que tu veux ? C'est sa d'être une sorcière ! m'exclamai-je en ouvrant la porte de ma chambre.

     

     


    votre commentaire
  • P22

    -Il nous reste environ une heure de trajet... Je m'ennuie ! s'exclama Enyo.

    -Pour une fois, j'suis d'accord avec la surexcitée ! fit Cerbère en s'étirant.

    Lara me jeta un énième coup d'oeil. Je soupira :

    -Quoi ? 

    Elle croisa les bras nonchalamment, tout en ayant un regard qui en disait long ...

    Je rendis les armes en soupirant :

    -D'accord, d'accord ! 

    Je me rassis correctement et fit mine de toussoter.

    Enyo, Sia, Lara et Cerbère me fixèrent, oreilles tendu. 

    Je fixais Scorpion, qui écouter de la musique les yeux fermer avec ces écouteurs.

    Cerbère fit une demande silencieuse à Enyo qui accepta en soupirant. 

    Elle se leva, se mit devant Scorpion et lui arracha ces écouteurs tout en lui hurlant : "espèce d'insecte". Je ris. Elle évita avec adresse l'assaut soudain que fit Scorpion.

    Il nous observa tous surpris :

    -Ben quoi ? dit-il bêtement.

    -Tu te comportes vraiment comme un chieur, tu le sais ? lança Phénix.

    Sia se rapprocha de Lara.

    -T'as dis quoi, sale geek ? hurla Scorpion en se levant et en poussant Enyo.

    Le bus tangua. J'observa se qui se passait dehors par la fenêtre.

    -Scorpion tu te calmes ! Ce n'est pas le moment ! dis-je en haussant la voix, les yeux fixer sur cette voiture.

    -Je ne vais pas laisser se sale type m'insulter comme sa ! fit-il en baissant un peu le ton.

    -Je t'ai dis que ce n'est pas le moment ! dis-je simplement.

    J'avais repris mon sang-froid.

    -Mais ...

    -On est suivit et on va pas tarder à être attaquer. Préparez-vous ! les prévins-je.

    Ils mirent tous environ une bonne minute pour que mon message leurs montent aux cerveaux.

    -Quoi ?

    -C'est une blague ?

    -Comment tu le sais ?

    Les questions n'arrêtaient pas de fuser.

    -Hé ! Vous avez cru que vous partiez en colo ou quoi ? Réveillez-vous et rappelez-vous qui vous êtes ! On est pas des gosses à dînettes ! On est des êtres qui n'existes pas officiellement car on est considéré comme dangereux ! Maintenant, chacun à son poste ! Ordonnais-je.

    Ils se réveillèrent enfin. 

    Lara chargea ses pistolets et se mit à l'arrière avec Sia.

    -Phénix, cherche-moi à qui appartient cette voiture de sport jaune fluo qui nous suit depuis un bon moment !

    -Yes sir ! dit-il en pianotant.

    Scorpion se mit juste en dessou de la trappe de secours, se trouvant sur le toît, au milieu du bus. Enyo se mit à côté de Fred, les sens aux aguets.

    -Et moi ? demanda Cerbère.

    -Met-toi à côté de Phénix et aide-le. Tes info' seront sûrement utile...

    Je fixais la route, avec toujours autant d'insistance. Les vitres étaient teinter,sa aider beaucoup.

    -Macha' , est-ce qu'ils sont prêt ? lui demandai-je.

    Il me fit signe que oui.

    -Distribues-les à tout le monde. On va les essayer maintenant.

    Il se leva et distribua à chacun un petite boîte blanche.

    -Tu pouvais pas faire une boîte noir, comme dans les films ? se plaignait Enyo.

    Je lui fis les gros yeux et elle se calma.

    J'ouvris la boîte.

    Une oreillette sans fil était là, bien emballer. J'observa Macha' et je soupira.

    Ne jamais douter de son génie. Autant l'essayer !

    -Ok. Phénix, connectes-nous tous !

    -Ok !

    Macha' me tendis une sorte de petite télécommande. Je compris immédiatement.

    Je lui lança un coup d'oeil, il me fit signe que j'avais compris.

    Je mis la télécommande en "All".

    -Que tout le monde me répondent, chacun son tour ! dis-je dans le mini-micro.

    -Enyo, all clean.

    -Lara, all clean.

    -Si... Sia, all clean.

    -Scorpion, RAS.

    -Tu peux pas répondre comme tout le monde, hein ? Bref ... on vient de trouver à qui appartient la voiture de sport. C'est un fils de riche, il n'a aucun lien avec le monde souterrain. Il habite dans les environs de Biaritz. Mais on a trouvé quelque chose de plus intéressant ... la voiture bleu et la voiture noir que tu peux voir à gauche, nous suives vraiment, elles. Elles appartiennent à une familles mafieuse d'Espagne. Je ne sais pas encore si on va dans leur directions ou si ils savent qui on est ...

    -Ok, continu de chercher des in...

    Je n'eus pas le temps de finir ma phrase, que le bus tangua dangereusement vers la droite.

    -Corbeau, on est pas loin des montagnes, si on engage quelque chose ici, la suite risque d'être dangereuse ... fit Lara.

    -Fred demande ce qu'on fait. Transmis Enyo.

    -On continu. Dît à Fred d'accéléré !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires