• 17

    Je m'étais allonger dans mon lit, Nicolas a mes côtés.

    Il m'avait bordé tel une mère poule, c'était allonger à mes côtés et ... c'était tout.

    Depuis, plus un mot.

    Au bout d'un moment, j'en eu assez :

    -Nicolas, qu'est ce qu'il y a ?

    ...

    -Nicolas ? appelai-je, un peu inquiète.

    -Ne t'inquiète pas, tout va bien. Quoi qu'il arrive, je te protégerai. Je ne laisserai personne te faire du mal !

    -Nicolas, explique moi au moins ce qui se passe dans cette ville ! Tu m'en a dit trop pour attiser mon attention ! prend tes responsabilités !

    Il soupira :

    -Dans ces moments là, je regrette que tu ne joues pas le jeu et que tu ne rentres pas dans le rôle de la princesse a protégé ...

    -J'ai horreur des choses nunuches ... alors en devenir une ... brrrr ! fis-je en feignant de frissonner.

    J'eus le sentiment qu'il souriait. Il garda cependant le silence. Le noir rendait le silence troublant.

    -Et donc ? Raconte ! le pressais-je.

    -Lily ... d'accord, j'abandonne. Je suis ici pour te protéger. Le vampire que tu as aperçu en train de se nourrir est ... le même qui a causé des problèmes ce matin ... il n'avait pas quitter la ville.

    -Le dénommer Brent, n'est ce pas ? dis-je, dégoûter.

    -Oui. Il s'est nourrit pour apparemment de faire face très prochainement pour se venger. Sa fierté en a pris un coup...

    -Donc il en a après moi ? Mais pourquoi aller jusqu'à tué quelqu'un ? Il n'aurait pas pu aller à la banque du sang ?

    -Ce type est taré. Il est prêt à tout pour te faire la peau ... mais on ne le laissera pas te toucher. En aucun cas !

    J'eu l'impression que ces derniers mots était de l'auto-persuasion.

    -Donc quoi qu'il arrive tu resteras à mes côtés et tu me protégeras ?

    -Oui.

    -Tu vas rester ici toute la nuit ?

    -Si il le faut.

    -Tu ne dois pas te nourrir ?

    -Tu passes en priorité.

    -Mais tu vas avoir faim !

    -Lily, s'il te plaît, dors ! Ne t'inquiète pas pour moi, je vais bien ! Tant que cette histoire n'est pas réglé, je ne m'éloignerai pas de toi ! Maintenant, bonne nuit !

    Je fis mine de boudée. Il pouffa. Je me tourna en lui donnant le dos.

    Je sombra dans le sommeil aussi vite qu'un éclair ... au chocolat !

    --------------

    -Lily ... Lily ! Lily ?!

    Une voix m'appeler. Mais mon cerveau refusait de répondre. Il voulait continuer ce rêve ... remplie de sucrerie !

    Des nuages en barbe à papa, des arbres en réglisse, de l'herbe à la menthe ... mais le meilleur rester les fleurs en chocolat et au caramel ... le rêve ultime !

    -Lily ! 

    Là, on avait hurler dans mon oreille, ce qui me fit sursauter :

    -Mais t'es taré d'hurler comme ça ?

    J'ouvris les yeux. Il faisait encore sombre. Nicolas était a côté de moi, sur ces gardes.

    -Lily, tais-toi et écoute moi : tu as cinq minutes pour t'habiller, on va au nid.

    -Pourquoi ?

    -Ordre de tes parents. Dépêche !

    Je rouspéta à voix basse et m'assit sur mon lit.

    -Sinon, tu comptes voir comment je m'habille ? dis-je en baillant.

    Il eut l'air mal à l'aise et sortit.

    Je jetta un coup d'oeil à mon portable : 4h27.

    Tôt ... trop tôt.

    Je me leva, avec le peu de force que j'avais.

    Mon miroir me montra l'apparence affreuse que j'avais a mon réveille : mes cheveux noirs raide descendait jusque mes fesses, mes yeux a moitié fermer me donner l'air endormie et mon pyjama était tout froisser.

    -Salut le monstre ! chuchotai-je en saluant mon reflet.

    Je pris les premier vêtement qui me passèrent sous la main : un tee-shirt noir à capuche et un jean.

    Je m'habilla en vitesse minimal. Une fois mes cheveux attaché, je descendis en bas.

    Ruben et Nicolas était dans le salon, en grande discussion. Une fois qu'ils m'aperçurent, ils s'arrêtèrent net.

    -Tu es prête ? me demanda Nicolas.

    -Ouiiiii .... dis-je, réticente.

    -Je suis désolé, je n'aurais pas du te souhaiter bonne nuit ... elle n'est pas si bonne que ça ... s'excusa Ruben.

    Je balaya ces excuses de la main. 

    Je fis la moue :

    -Nicolaaaas ... on est vraiment obligé d'y aller ?

    -Lily, je sais que tu n'aimes pas cet endroit, mais nous n'avons pas le choix ... nous devons y aller.

    Ruben se tourna vers moi, l'air interrogateur.

    -Je déteste le nid ! m'exclamais-je en suivant mon gardien.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :