• 14

    On entra dans l'immeuble ... c'était la pagaille...

    Des corps un peu partout de gars évanouie...des traces de sang sur certains vêtements...des battes, des matraques, des tasers éparpillés un peu partout...

    -C'est quoi se foutoir ? murmura Rick, choquer à côté de moi.

    -Ouais, on dirait qu'il y a eu une guerre, ici ! commentai-je, sur le même ton.

    On commença a monté les escaliers. Le premier étage était pareil qu'au rez-de-chaussée..

    Le deuxième étages était...encore en pleine guerre.  Lorsque Simon me vit, il mit un coup de coude dans le ventre du gars avec qui il se battait et vint vers moi avec tout le naturel possible :

    -Bien dormi ? On a débarrassé et nettoyer un peu... sa puait les faibles, ici ! Sinon, on a pas trouvé Goddy encore ! Quand on les questionnes, les mecs ne veulent pas parler...

    -Celui-la dit que Goddy est parti en lieu sûre ! cria quelqu'un.

    -Lui, dit que Goddy n'est pas venu depuis 2 jours ! fit un autre.

    -Lui, vient de dire que Goddy est au quatrième étages ! hurla encore quelqu'un.

    -Ah ba si... sa crache des info' finalement ! Tu montes ? dit Simon, en souriant.

    J'hocha la tête et monta. Le troisième étage était vide. Dans les escalier vers le quatrième, je sentis quelque chose d'étrange. Une sorte de...pressentiment. Si je continuais et que j'atteignais cette étage, je ne pourrais plus revenir en arrière...

    Je pris mon courage à deux mains et monta les dernières marches restantes.

    Un gars se jeta sur moi. Rick le mit à terre rapidement. Un groupe de gars nous attendait. Lorsqu'ils nous virent, ils vinrent tous vers nous, prêt a frappé. Mais dés qu'ils virent que c'était moi, leur adversaire, ils reculèrent.

    -Attend...c'est toi qui nous attaques Lucifer ? Pourquoi est ce que tu viens nous attaquer ? demanda quelqu'un.

    Son visage me disait quelque chose... ah, c'était lui la taupe de Simon ! Je fis semblant de ne pas le connaître :

    -J'en ai après Goddy ! Vous dégagez ! J'ai pas envie de vous faire mal pour rien ! Il est où votre Boss ?

    -Je suis là, Lucifer ! fit une voix sur notre gauche.

    Goddy était là, assis sur un vieux canapé défoncé. Il jouait aux cartes avec un gars assis en face de lui sur...un carton. Goddy me fit signe de venir. Je fis signe aux deux autres de rester calme. J'avança et alla m'asseoir sur le canapé, a côté de lui. Je dévisagea le gars en face.

    -J'en déduis que t'es euh... "le pacifique" c'est sa ? Tes gars sont en bas ! Tu monnayes ta liberté aux cartes ? demandai-je.

    Le type leva les yeux et hocha la tête. Avec un corps d'asticot pareil comment a t'il pu devenir Boss ? Enfin, tout arrive...

    -Et sinon, je peux savoir pourquoi tu viens détruire ma base et blesser ma bande ? dit Goddy tout détendu, en continuant à jouer.

    -Un, vous me faites chier avec vos histoires de territoire. Deux, c'est quoi cette histoire de kidnapping dans mon lycée ?! Trois, pourquoi est-ce que depuis deux semaines maintenant, tu passes ton temps à vouloir me faire chier ?! Et quatre, parce que la bande de se mec m'a dit qu'il était retenu captif ! m'exclamai-je, à bout de nerf.

    Goddy pouffa :

    -Pour ce qui est du "kidnapping" comme tu dis, tu n'as qu'a demandé à la belle Priscillia. C'est elle qui m'a demandé d'effrayer un peu cette fille... bien que je ne pensais pas que tu t'en mêlerais, même si t'es devenu le toutou de ton proviseur...(il jeta une carte sur la table) 

    -T'as dis quoi là ? Cal est loin d'être un toutou ! Il est capable de te péter la... s'énerva Simon que j'arrêta d'une main. Je fis signe à Goddy de continuer.

    - Sinon, celui-la est venu me voir de lui-même : il m'a dit qu'il s'ennuyait en ce moment. Je lui ai proposé de jouer avec moi, il a fini par venir tout les jours...pour ce qui est de te faire chier ... (il rit) tu t'es répété... mais ce n'est pas pour le territoire en vrai. C'était pour t'attirer ici. On a tout essayer : la provocation, les bagarres, le racket, tout. Tu n'as pas réagis ! Le plus drôle c'est qu'on a dû...pioche ! C'est qu'on a fait tout ça pour rien...il a fallut qu'on touche à ton lycée d'amour pour que tu rapplique ici de toi-même... pour une fille en plus ! Qu'est ce qui s'est passé Lulu, pour que tu t'assagisses autant ?

    Je lui frappa la tête, amicalement mais avec un peu de force :

    -Ne m'appel ni Lulu, ni Lucifer ! Je m'appel Cal ! Et donc, pourquoi as-tu voulu me faire venir ici a tout pris ? Tu sais où j'habite vu qu'avant, tu passais ton temps a squatté ma chambre !

    Simon et Rick eurent un hoquet de surprise. Même le "pacifique" s'arrêta de jouer et nous regardait avec stupeur.

    -Quoi ? dis-je, énerver.

    -Euh...rien rien... on reprendra le jeu plus tard, Goddy ! Euh...j'ai été heureux de te rencontrer Luci...euh Cal ! A plus' !  fit le "pacifique" en s'enfuyant à tout allure.

    Goddy jeta ces cartes sur la table. Il fit signe aux gars de sa bande encore présent de partir.

    -Simon, c'est quoi cette tête ? 

    -Attend...il est déjà venu chez toi ? Je croyais que tu ne le connaissais pas ! Et puis...on se connait depuis la maternel ! Je ne l'ai jamais vu chez toi ! C'est quoi cette histoire ?

    Je me pinça l'arrête du nez et soupira.

    -Simon, Rick, allez arrêter les mecs qui se battent encore pour rien en bas...je dois parler avec cet imbécile ! Que personne ne vienne nous interrompre ! Je vous expliquerais tout plus tard ! S'il vous plaît !

    Rick prit Simon par les épaules et le dirigea vers les escaliers.

    -Ton ami d'enfance à l'air d'avoir eu un sacré choque... remarqua t'il en riant.

    -Ouais mais il va s'en remettre ! Bon... pourquoi tenais-tu absolument à ce que je vienne ici ?

    Il me dévisagea. Il cherchait apparemment quelque chose dans mon regard. Il secoua la tête. Je leva un sourcil :

    -Quoi ? Répond à la fin !

    -Ouais...une des raisons c'est que je voulais être sûr d'un truc... mais là je doute encore... enfin ! Am' t'es là ? hurla t'il, soudainement. C'est la deuxième raison pour laquelle je voulais que tu viennes. Il voulait te voir... Tu le connais ?

    Je ne connaissais personne du nom de "Am" mais bon... faut dire que beaucoup de monde me connaissait sans vraiment me connaître...

    Un bruit de pas se fit entendre en guise de réponse. Une silhouette venait vers nous, de par derrière.

    Lorsqu'il fut devant nous, je fus ... choquer ? Non... ébahi ? Non plus... stupéfait ? Je ne trouvais pas de mot pour décrire ma surprise. Qu'est ce que sa voulait dire ? Non, impossible ... 

    Je paniqua tellement que je sentis ma tête me faire de nouveau horriblement mal...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :