• 14

    On arrivait à la maison. A peine étais-je descendu de sa moto, que ma mère sortit en trombe de la maison. Elle courut vers moi et me serra si fort que je manquais d'air. Zut. Sa, sa voulait dire qu'elle savait. Elle savait que j'avais perdu le contrôle.Qui lui avait dit ?

    -Maman, tu m'étouffes ! réussis-je à dire.

    Elle me lâcha et m'escorta jusqu'au canapé du salon. J'eu le temps d'entrevoir Axel s'enfuir à moto. Lâche. Ma mère revint. Elle me servit un chocolat chaud.

    -Ca va mieux, ma chérie ? Tu as besoin de quelque chose d'autre ? Gordon m'a tout raconter. Comment tu te sens, ma puce ?

    Le traître ! Enfin, je ne pouvais rien faire contre lui. Et lui, ne pouvait rien faire contre ma mère. Vous l'auriez peut-être déjà deviner, mais le pouvoir de ma mère, et le renforcement physique. Elle peut à tout moment se servir de sa force surhumaine. Imaginer ce pouvoir utiliser par quelqu'un ayant un caractère fort et imprévisible...oui, sa créée une bombe ambulante, c'est à dire, ma mère... qui était en train de me faire tout un discours sur ce qu'elle ressentait et à quel point elle s'était inquiéter...

    -Je vais bien. J'ai des devoirs à faire. On m'a dit que je commence l'entraînement demain. Gordon a dû te dire le reste...dis-je en me levant.

    Je pris ma tasse et m'enfuit vers ma chambre, à l'étage.

    -Et si quelqu'un pourrait faire quelque chose pour ma porte, sa m'arrangerait ! hurlai-je, penchée sur la balustrade.

    Je fis mes devoirs, écouta de la musique. La normalité me permettait de rester moi-même. Normal. Toc. Normal. Toc. Normal. Toc. Zut ! Qui s'amuser à jeter des pierres sur ma fenêtre à cette heure-ci ? J'ouvris ma fenêtre. Il faisait déjà nuit et le froid me fit trembler. Une autre pierre faillit me percuter, mais une sphère de mon feu bleu apparu pour me protéger. Puis elle disparut. 

    -Sa va pas la tête ? Qui c'est ? m'exclamai-je en observant les alentours.

    -Tient, attrape ! C'est Ethan qui m'a dit de te donner ça ! J'y vais ! entendis-je.

    J'aperçu juste une silhouette partir au loin. Attraper quoi ? Un oiseau noir vint poser sur ma fenêtre, une enveloppe au bec. Qui, de nos jours, utilise encore le système de pigeon voyageur ?? Je pris l'enveloppe et le corbeau s'envola.

    J'ouvris précipitamment : 

     " Salut Aria,

    Apparemment, le conseil t'as juste prévenu qu'on commençait demain. En vérité, l'entraînement commencera, au moment où tu sortiras du collège. Ne t'inquiète pas, c'est juste pour tester tes capacités ! Donne tout ce que tu as ! 

    Bonne chance,

    Ethan"

    C'était tout. L'entraînement commencerait donc demain après-midi. 

    Je passais la soirée à essayer d'imaginer le déroulement de cet entraînement. Allait-il impliquer des innocents ? Il allait falloir que je sois prudente et discrète. Et surtout faire en sorte de ne pas mêler Tess et Camille à ça...

    -Enfin, nous verrons bien demain ! murmurai-je, pour moi-même, au moment de m'endormir.

    ***********

    La matinée s'était dérouler normalement. La seul chose anormal, fut les coup d'oeil inquiets et insistants d'Eren. Que j'avais royalement ignorer. Je ne savais pas pourquoi à ce moment là. Je n'en étais pas encore consciente...

    Au collège, j'avais aperçu Marduk plusieurs fois. Mais il m'évitait comme la peste. Je sais que sa peut paraître bizarre, mais je voulais m'excuser auprès de lui. Combien même il pouvait être bête, crétin et ... méchant (?) je n'aurais jamais dû lui faire ça. Je n'étais pas moi, à ce moment là.

    A la fin des cours, Tess me proposa de venir avec elle. Une petite balade en forêt avec Camille. On le faisait souvent. Lorsque je lui avouais que je ne pouvais pas, elle commença à devenir suspicieuse. J'acceptais toujours nos petites balades. Lucas vint me demander si je voulais bien aller au cinéma le lendemain. Le film qu'on attendait tant, venait de sortir. Je refusa poliment.

    Du coup, tout le monde me suspectaient. De quoi, je n'en avais aucune idée, mais je le sentais. J'attendis que le collège se vide. Je ne voulais mêler personne à mon test. 

    Une fois mes amis partis, je sortis du collège. J'étais aux aguets. Je ne connaissais pas Ethan. Mais je savais qu'un test de chasseur pouvait être...brutal ? Je marchais sur mes gardes. J'observais chaque gestes, chaque détails, chaque personnes, chaque choses qui m'entourait. "L'observation est la meilleur arme !" me répétait Gordon.

    Je n'étais plus très loin de mon arrêt de bus. Finalement, ce mot était du pipeau ?  

    Un homme du genre "gros camionneur" passa à côté de moi, tenant par la laisse, un gros berger allemand, bien bâtit. J'adorais les chiens. Tout les animaux, en faites. Mais eux n'avaient pas l'air de beaucoup m'apprécier... Le chien me renifla. J'avais une envie irrépressible de vouloir le caresser. Je me contint...mais pas assez. Au bout de cinq minutes, je craquais. Je lui caressa le museau, les oreilles, les pattes. Je le flattais. Son maître m'observait en riant. Le chien se laissait faire, à mon grand étonnement ! 

    Je vis mon bus arriver. Je saluais l'homme rapidement, et je couru. Dans le bus, rien ne fut inhabituel. A part que pendant le trajet, deux hommes se disputèrent. L'un d'eux m'avait poussé, mais je laissa passer. Je ne voulais pas entrer dans leur dispute. Je ne voulais pas non plus me mettre en colère et perdre encre le pouvoir de mes flammes. Une fois hors du bus, je me dirigea vers la forêt. 

    Une fois par semaine, j'avais l'habitude de m'y rendre. Seule ou avec Tess. J'y allais pour m'allonger. M'allonger dans l'herbe et respirer. A chaque fois, je finissais par m'y endormir, oubliant tout mes problèmes...

    Mon endroit était magnifique. Un grand arbre, poussant sur un étrange rocher plat. On pouvait voir un creux dans le tronc. Le tout faisait un siège naturel pour s'y asseoir. Je m'installa confortablement et je fermais les yeux. J'étais toujours sur mes gardes, mais je m'étais totalement détendu. Un vrai chamallow ! Le soleil printanier était là. Il me réchauffait grâce à ses rayons qui étaient filtrer par le feuillage protecteur de l'arbre. Un vent doux me caresser. Toute ma pression, mes problèmes, mes idées noirs avait disparu de mes pensées. Cet endroit était mon paradis. Je sentais l'odeur du bois, de l'herbe. J'entendais des bruits dans les arbres, surement des écureuils...

    Petit à petit, ma conscience s'enfoncer.

    J'avais froid au visage, mais je sentais que mon corps avait chaud. J'ouvris les yeux. Il faisait sombre. Mince, j'avais trop dormi ! C'est pour ça que Tess venait avec moi : pour me réveiller à l'heure... je regardais autour de moi. Quelqu'un m'avait mit un long manteau noir en guise de couverture. La personne en question était surement la silhouette, devant moi, qui me donner le dos et qui était pencher sur son portable...

    -Merci pour le manteau...dis-je doucement.

    - 'Pas de quoi. Bien dormi ? me demanda Ethan en rangeant son portable.

    -Euh...oui merci ?! 

    Il m'observait. 

    -Qu'est ce qu'il y a ? demandai-je.

    -Tu es quelqu'un d'étrange...me lança t'il de but en blanc.

    -Pardon ?

    -Désoler, j'ai mal commencer... tu as reçu mon message hier ?

    -Du type avec ses cailloux et son corbeau ? 

    -Oui, rit-il. Donc tu savais qu'on allait te tester aujourd'hui, n'est ce pas ?

    -Ben ... oui ? 

    -Alors pourquoi tu as agis comme d'habitude ? A moins que tu ne sois sur tes gardes tout les jours...mais sinon tu ne m'as pas paru stresser, ni angoisser...mais bon, j'ai appris à te connaître un peu mieux. Après tout, c'était le but du test...

    -Tu veux dire que tu m'as suivis ? Je ne t'ai pas remarqué...et sinon ? Qu'est ce que tu as appris ? demandai-je, curieuse.

    -Tu as une bonne garde. Tu es bien entraîner. Tu aimes les animaux. Tu es gentille et tolérante. Tu as un bon contrôle de toi-même. Tu as le sens de l'observation. Tu es discrète...d'ailleurs je t'avoue que ta discrétion est exceptionnelle ! Après que tu sois descendu du bus, je t'ai perdu de vue, avant de te retrouver à dormir ici, tranquillement...

    -Je vois. Et qu'est ce que t'en conclu ? J'ai réussi ce test ou non ? dis-je en m'asseyant.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :