• 13

    Un silence de réflexion suivit ma réponse.

    D'un coup, je me sentis nerveuse. Très nerveuse. Larry parut le remarquer et me mit une main sur l'épaule. "Tout va bien" me chuchota t'il. Même si cela me fit du bien, ça n'atténua pas mon ressentiment. Je me sentais étrange et bizarre. 

    Damien brisa le silence :

    -Puisque personne ne dis rien, je suppose que ça réponse ne déplaît à personne...qu'en dites-vous, pour ou contre ?

    -Je suppose que c'est bon pour moi...déclara Victor.

    -Elle a raison sur le fait de devoir contrôler son pouvoir. Je pense que c'est le plus important dans l'immédiat ! s'exclama Clara. Je suis pour !

    -Je n'y vois pas d'inconvénient. Et puis, si tu venais à quitter ton collège soudainement, que penseraient les humains ?! Je suis pour. fit Erika en se tripotant les cheveux.

    -Pour ! fit seulement Richard en haussant les épaules.

    -Evidemment, je suis pour ! Comme je l'ai dit, c'est à elle seul de décider ! expliqua Gordon.

    Alors que Larry allait ouvrir la bouche, un frisson de peur me prit. Mon instinct de survie se mit en alerte. "Danger !". Ce seul mot tourner dans mon esprit. J'étais prise d'une telle panique, que je tremblais de peur, incapable de bouger.

    Je sentais le regard de tout le monde dans la salle. Il avait l'air inquiet et surpris. Mon état ne faisait qu'empirer. Je sentais une menace se rapprocher. Plus je sentais se danger, plus ma boule de sentiment ré-apparaissait. J'avais peur. Peur de quoi ? Je savais pas trop... J'étais juste tétaniser. Quelque chose de dangereux approcher. De vraiment dangereux.

    -Aria ! Qu'est ce que tu as ? entendis-je quelqu'un crier.

    A ce même moment, la porte s'ouvrit. Le danger était là. C'était lui. Cet homme. Il allait me tuer. Il était dangereux. Je fus prise d'une peur indescriptible. Mes flammes bleu apparurent en compagnie des mini-sphères. Elles gravitaient de nouveau autour de moi. J'entendis des hurlements lointain, avant de me rendre compte, que c'était moi qui les pousser. Les flammes étaient là, prêtes à me défendre de tout danger. Elles étaient là. Je me sentis plus calme, plus en sécurité en prenant conscience de leurs présences. J'essuya mes larmes de peur. J'avais dû me montrer encore une fois en spectacle  devant tout le conseil cette fois...j'avais honte.

    Je me rassis correctement et j'essaya de me calmer. Les flammes disparurent de mon corps mais les sphères continuaient de tourner. J'analysa la situation. Tout les membres du conseil avaient reculer. Tous sauf Gordon, Larry et l'inconnu. 

    Ce dernier s'approcha de moi, prudent.

    -Ca va ? me demanda t'il, doucement, à 3 mètre de moi.

    -Tu me fais peur ! lui dis-je franchement.

    Il me dévisagea, surpris, avant de rire franchement. Larry s'approcha et prit mon visage entre ses mains. Son regard était remplit d'inquiétude. Il me fit lever doucement, avant de s'asseoir à ma place et de me reprendre sur ses genoux. Il me berça. Comme la dernière fois.

    Tout les membres du conseil se rassirent à leur place. Je sentais leurs coup d'oeil choquer, surpris et curieux. L'inconnu recula et alla s'asseoir sur le neuvième siège vide. Mon sentiment de danger était toujours présent. J'essayais de le comprimer en moi, l'enfermer avec ma boule de sentiment. Je réussi avec difficulté. Je soupira de soulagement.

    Lorsque Larry vit que j'allais mieux, il me redressa, mais me garda sur ses genoux.

    -Comme j'allais le dire tout à l'heure, je suis pour. Mais je voudrais être son tuteur, le temps de son apprentissage. demanda Larry.

    -Je...je n'y vois pas d'inconvénient... bredouilla Damien.

    Je vis Gordon jouer avec l'une de mes sphères, qu'il avait réussi à attraper. Il jouait avec, comme si c'était une balle.

    -Je ne vois vraiment pas en quoi ce pouvoir est dangereux ! Son feu bleu est inoffensif ! Il ne me brûle même pas ! Il est juste bleu et tiède ! lança Gordon.

    L'inconnu fit un geste brusque. Ma peur surgit d'un coup, comme un clown de sa boîte. 

    -Aie ! cria Gordon, en lâchant la sphère qui revint graviter autour de moi.

    Il montra sa main. Elle était brûler. Pas gravement, mais brûler quand même.

    -Pardon, j'ai eu peur et j'ai paniqué...m'expliquai-je, piteusement.

    Larry me caressa la tête. Quand il faisait ça, sa me détendais.

    -Je suis désolé de mon retard ! lança l'inconnu pour briser la gêne.

    -Kevin, c'est un peu tard pour t'excuser ! Enfin...Aria, voici Kevin, un de mes pisteurs. Kevin, voici Aria Roy. présenta Clara.

    -Euh...enchanté ? dit-il, pas très sûr, tout en me dévisageant.

    J'hocha de la tête en guise de récompense. Malheureusement et malgré lui, il me fichait une peur bleu. Et je n'y pouvais rien. C'était d'instinct. Quelque chose en lui me terrifier.

    -Quel rapport entre Aria et Kevin ? demanda Larry.

    Damien avait l'air mal à l'aise. C'est donc Richard, apparemment sont bras droit, qui prit la parole :

    -Ton attitude surprotectrice avec elle nous surprend. D'habitude tu es froid et distant...enfin, soupira t'il, Kevin va servir de garde du corps à cette jeune fille, le temps qu'elle s'habitue et arrive a contrôler parfaitement son pouvoir. 

    -Ca à l'air mal partis ! Il l'a terrorise ! s'exclama Gordon.

    -Elle devra faire avec ! C'est le seul pisteur de disponible ! informa Clara. Mais je suis sûre qu'une fois qu'ils se connaîtront mieux, la situation s'améliorera !

    -Mouais...fit Victor pas très convaincu. Ce qui lui valut un regard noir, de la part d'Erika.

    -Bien, alors sur-ce, je prend congé ! La réunion est fini... Ethan sera ton instructeur, Kevin ton garde du corps et Larry ton tuteur ! Maintenant, je m'en vais ! fit Damien en se levant.

    Il avait l'air au bout du rouleau... 

    Tout les membres sortirent un à un. Il ne restait plus que Gordon, Larry, Kevin et moi dans la salle.

    -Contente ? fit Gordon.

    J'hocha la tête.

    -Bien, alors j'y vais. J'ai des élèves qui m'attendent...dit-il en partant.

    Un silence s'empara de la salle.

    -Je te fais si peur que ça ? demanda soudain Kevin.

    -Oui. dis-je seulement.

    Je me rendis compte que j'étais encore sur Larry. Je voulu me lever, mais il me retint. Il était apparemment en pleine réflexion...

    -Qu'est ce que tu ressens comme peur ? continua Kevin.

    -Que tu es une menace. Que tu vas me tuer. Que tu es dangereux. Tu es un danger pour moi...

    -Tout ça en même temps ? dit-il en riant. Enfin...vu ton pouvoir, je pense comprendre... mon pouvoir provient de l'eau et des ombres. Je peux me déplacer et me cacher dans tout ce qui contient de l'eau et qui est dans l'ombre. Ce qui fais de moi, sans me vanter, un des meilleurs pisteurs.

    Curieuse, j'attendis la suite.

    -Par exemple, je peux me cacher dans n'importe quel part d'ombre d'une forêt, car tout les arbres contiennent de l'eau...tu comprends ?

    -A peu près...dis-je pas très sûre.

    -Tu peux garder ce que je viens de te confier, pour toi ? J'aimerais que mon pouvoir reste secret...

    J'hocha la tête.

    -Merci ! dit-il rassuré. Bon, je suis censé commencer mon job demain matin. Alors à demain ! 

    Et il partit.

    -Larry ? dis-je.

    -Oui ? me répondit-il en sortant de ses réflexions. 

    Désorienter, il se rendit compte qu'il ne restait plus que nous dans la salle. Je me leva. Il me suivit. 

    Arriver au Hall d'entrer du manoir, il me prit contre lui :

    -A partir de maintenant, je suis ton tuteur. Je te protégerais, ne t'en fais pas ! S'il t'arrive quoi que ce soit, n'hésite pas à m'appeler ou à venir me voir !

    Puis il me lâcha, à regret. Il me mit un bout de papier dans la poche de ma veste. Il me caressa la joue, et me fis signe de partir.

    -A bientôt ! lui lançai-je, le visage en feu.

    En sortant, je vis Axel. Il était là ou il m'avait déposer. Il n'avait pas bouger.

    -Merci de m'avoir attendu ! lui dis-je, sincèrement. 

    Il me fit un sourire en coin, avant de me visser un casque sur la tête et de m'asseoir sur la moto.

    -Maman t'attend à la maison. Elle veut un compte rendu de cette "réunion". dit-il en faisant le signe des guillemets.

    "Zut. Mince. Crotte." furent les seuls mots qui me vinrent à l'esprit...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :