• 12

    Malgré moi, j'avais dû finir ces foutus champignons... Beurk et re-beurk !

    Mais ensuite, Maman avait tenu sa promesse : une belle tarte au chocolat m'attendait !

    Oui, une tarte entière pour moi toute seule !!

    Que j'avais englouti en 10 minutes chrono ...

    -Déjà ? fit mon père surpris en baissant le journal qu'il lisait.

    -Et oui ! C'est tellement bon ...

    Il soupira :

    -Ma puce, il va être temps que tu te décides un jour ou l'autre à prendre du sang ... je suis sur que si tu y goûtes, ne serait-ce qu'une fois, tu aimeras ça ! Après tout, tu es quand même notre fille ! s'exclama t'il. 

    Rien qu'en entendant le mot "sang", je tira la langue.

    -Papa, rien que l'odeur du sang me rend malade ... comment veux-tu que j'arrive à aimer ça un jour ?

    -Je suis persuadé qu'un jour tu t'abreuveras de sang, que tu le veuille ou non, chaque vampire est un jour ou l'autre confronté au destin du sang. Tu verras ...

    Je fis la moue et haussa les épaules :

    -Je suis pas sûre que ce soit dans le futur proche mais bon ...

    -On ne dit jamais, jamais ! dit-il en se replongeant dans son journal.

    -Ouais, ouais ... répondis-je, nonchalamment en sortant mon portable de ma poche.

    Je venais de le sentir vibrer.

    "Retrouves-nous à 18h sur les marches de l'église. Apporte quelque chose."

    Ce texto voulait tout dire ...

    Je leva la tête pour fixer l'horloge. Elle affichait un peu plus que cinq heure ...

    -Papa, je vais retrouver des amis dehors ... je ne sais pas à quel heure je rentre, Ok ?

    -Très bien mais sois prudente ... marmonna t'il, absent.

    Je mis ma veste et sortit en courant.

    -------------------------------

    Je venais de sortir du supermarché se trouvant un peu avant l'église, lorsque je vis cette scène ... dégoûtante.

    J'avais acheter un paquet de gâteau et une bouteille de soda bien gazeuse.

    Je sortais tranquillement du supermarché.

    J'avançais doucement vers l'église.

    Et en passant devant une sorte de mini-ruelle derrière l'église, je vis sa

    Oui, sa.

    Un vampire, ayant les yeux bien rouge, en train de se nourrir de sa ... fiancée apparemment.

    Heureusement, je détourna la tête, par pudeur et par instinct, et je continua a marché en essayant d'oublier.

    Si je ne voyais pas de sang, malgré cette scène, je pouvais rester calme.

    Je respira à fond en pensant à toute les sucreries que je pourrais manger dans la semaine pour me changer les idées.

    J'arriva aux marches de l'église. L'horloge de celle-ci indiquer "17h50".

    Youpi, j'étais en avance et toute seule ... 

    Je m'assis sur la première marche.

    Non pas que les vampires craignent les croix ou les églises (on n'est pas des démons et ce n'est qu'une religion humaine) mais avec toute les horreurs qu'avaient fait les chrétiens à notre espèce, on restait plutôt prudent...

    -Salut ! Fit Nicolas en arrivant et en s'asseyant à côté de moi.

    -A toi aussi tu as été ... "inviter" ? dis-je en mimant les guillemets.

    Il hocha la tête en souriant :

    -Au moins, on ne se serait pas quitter longtemps ...

    -Je t'ai manqué ? Dis-je en le taquinant.

    Il me tira la langue en guise de réponse.

    -Dis donc, vous deux, sa vous dirait pas de sortir ensemble ? Depuis le temps que vous vous connaissez ! Vous irez tellement bien ensemble !!! s'exclama une fille qui mit son sac en plastique au milieu pour nous séparer.

    -Eva, je t'ai déjà dit qu'on est ami d'enfance ! Il est pratiquement comme mon frère ... dis-je en soupirant.

    -Mouais ... fit-elle pas convaincu.

    -Lily ... fit Nicolas.

    Je le regarda en haussant un sourcil :

    -Quoi ?

    Il se rapprocha et me chuchota :

    -Tu as peur de quelque chose ? Tu parais anxieuse ... qu'est ce qu'il y a ?

    Comment savait-il à chaque fois ? 

    J'hocha la tête.

    -Encore en train de roucouler devant nous, les célibataires ! s'exclama un géant d'un mètre quatre-vingt.

    -Je n'arrête pas de leur dire de sortir ensemble ! s'exclama Eva, l'air las.

    -Tu es en retard, crétin ! dis-je en faisant mine de boudée.

    Nicolas lui indiqua l'horloge qui affichait 18h passer.

    -Dis donc ! Tu pourrais me remercier au lieu de m'insulter ... je t'ai ramené quelque pâtisserie qui rester du café ...

    A ces mots, j'eu l'eau à la bouche :

    -Merci !!!!! T'es un génie Jo ! 

    -Fait gaffe Lily, tu baves déjà ... dit-il en riant.

    Je lui tira la langue.

    Je connaissais Jo depuis toujours. Bien avant Nicolas.

    C'était un humain. Un rare humain qui savait qui j'étais réellement.

    On se connaissait depuis la maternelle.

    Maintenant du haut de son mètre 80, il était l'un des meilleurs joueurs de basket du lycée.

    Il me tendit le sac. 

    Je le pris doucement et me hâta de l'ouvrir.

    -Est-ce à votre goût, Ôh princesse ? dit-il sur le ton de la plaisanterie.

    2 tartes au citron, une à la fraise et un éclaire au café.

    -Cela me convient ! dis-je en souriant.

    Eva commença a discuté avec lui. Une autre personne arriva.

    Nicolas me donna un coup de coude :

    -Alors ? Tu ne m'as pas répondu ?! s'exclama t'il.

    -Rien ! Rien du tout ... enfin si ... juste ...

    -Juste quoi ? 

    Je baissa d'un ton :

    -Juste qu'il y avait un vampire qui se nourrissait derrière l'église ...

    Il me dévisagea, choqué...

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :