• 12

    Tout le monde était là, devant moi. Il me fixait, attendant tous mes ordres. Cette situation me parut étrange, mais je gardais mon calme :

    -On va à la planque de Goddy, on récupère leur boss et ensuite, on va mettre les choses au clair avec eux ! Vous êtes prêt à vous déchaînez les gars ?

    Ils hurlèrent tous quelque chose en même temps, se qui fit une sorte de crie de guerre. 

    -Euh... on est prêt à se battre nous aussi, évidemment mais... tu sais où se trouve la bande à Goddy ? me demanda Ben, perdu.

    -Quoi, tu sais pas où c'est ? rigolais-je. Tu devais emmener la blonde là bas, non ?

    -On était censé les prévenir qu'on l'avait avec nous et ils nous auraient dit où on devait l'emmener. C'était le marché...me dit-il penaud. Désoler d'être aussi inutile, Lucifer.

    Je lui mis une main sur l'épaule :

    -T'inquiète, même sans cette affaire on aurait dû aller  dans leur planque ! J'y ai déjà mes taupes ! Simon ?

    -Ouais ! C'est bon ! Goddy est avec leur boss ! Il s'y attend vraiment pas ! Goddy est en train de jouer au poker avec ces potes ! On peut y aller ! Je sais où c'est : je vous guide !

    J'hocha la tête :

    -Bien ! Alors on te suit ! Ah ! Et ben ....

    Je fis mine de lui mettre un coup de poing, mais m'arrêta à quelques centimètres de son visage.

    -Ou...oui ?! me répondit-il en tremblant. 

    Il n'avait pas bouger. Soit il n'en avait pas eu le temps, soit il n'avait aucun réflexe...

    -Je m'appel Cal. Pas Lucifer ! Ok ?

    Je lui souris et partis rejoindre Simon, qui avait déjà commencer a avancé. De loin, je vis Ben tomber à terre. Surement le choque. Je pouffa discrètement.

    -Dis donc ! C'était pas sympa de ta part sa, boss ! me dit Rick en me rattrapant.

    Rick était un mec de ma bande. Un type bien. Je ne sais pas trop pourquoi il me suit. Un jour, il est venu me voir après que je me sois battu et m'a lancé : "Je suis tombé sous le charme ! Je couvrirais tes arrières à partir d'aujourd'hui, Ok ?!". A partir de ce moment, il s'est mit a me suivre partout. De ce que j'ai vu, il ne s'entend pas très bien avec Simon...aller savoir pourquoi ! Mais j'aime être avec eux.

    -Tu sais très bien que je déteste qu'on m'appel Lucifer ! 

    Il me donna un coup de coude :

    -Mais c'était pas sympa quand même ! dit-il d'un sourire moqueur.

    Je sortis mes gants et les mit. Je ne me bat jamais sans. Je ne sais pas trop pourquoi...mais je me sens plus à l'aise avec. Je lui montra mon poing. Rick recula doucement :

    -T'es pas sérieux ! Moi ? 

    -Ouais vas-y ! Frappe-le ! s'exclama Simon, apparemment heureux.

    D'autre se joignirent à lui pour m'encourager. Je baissa mon poing et ris en voyant la tête de Ben qui venait de nous rejoindre avec ses amis.

    Il avait une tête...marrante. A la fois surpris, choquer, ébahi et perdu. Tout cela était refléter sur son visage. C'était une drôle de tête.

    Je me calma rapidement et me reprit :

    -Pardon Ben, je ne voulais pas me moquer de toi...mais c'était marrant ! Aaaah, grâce à toi, je me suis bien marrer ! dis-je en m'étirant. Simon, on est encore loin ?

    On avait traversé le pont et la moitié de la ville.

    -Tu vois là-bas ? C'est un immeuble vide. La construction a été arrêter et ils en ont fait leur planque ! me répondit Simon, fier de lui.

    -Bien, alors à partir de là, vous allez suivre mon plan...

    ***********

    J'observa la bande de Ben entrée dans la planque. Ils jouaient tous bien la comédie. Ma bande attendait patiemment. Je m'assis.

    Ma tête recommença à me faire mal. Zut ! Encore ? C'était pas le moment.

    -Simon...viens voir, s'il te plaît...

    Il vint tout de suite à côté de moi :

    -Waaaa qu'est ce qui t'arrive ? T'es sur que tu vas bien ? T'es tout blanc là ! me dit-il à voix basse.

    -Ouais...je crois que je vais me rendormir dans pas longtemps... et je pourrais rien contre sa ! Alors écoute-moi : dés qu'ils donnent le signal, prend les gars et allez-y sans moi. je vous rejoindrez une fois que je me serais réveiller...m*rde, je sens que sa arrive...

    Ma tête devint de plus en plus lourde. Je me mis en boule, la tête sur les genoux. Je sentais les gars se presser autour de moi et me fixer, inquiet. Mais je me sentais à nouveau partir...

    Je revis de nouveau ce paysage. Cette fois, ma conscience tourna vers le pays de droite. L'endroit remplie de verdure et d'ange...

    Le petit était là. Je sus (sans savoir comment) qu'il était arriver depuis quelques temps déjà, et qu'il n'avait toujours pas vu ni Satan, ni Jeliel. Anauel s'occupait de lui de temps en temps. Elle passait le voir et lui apprenait les règles stricte du paradis. Il y en avait trop. Il étouffait déjà, de toutes ces restrictions. Ils voulaient déjà repartir en Enfer, bien que cela aussi, sa ne lui était pas permis...

    Là, il se promenait dans une prairie, remplie d'arbres différents les uns des autres. Un arbres aux fleurs rose foncer attira sont regard. Il prit plaisir à le contempler. Il s'assis à son pied, dos contre le tronc. Il se sentait à l'aise. Il s'endormit.

    Lorsqu'il ouvrit les yeux, il émergea doucement, puis se redressa en se frottant les yeux.

    -Tu t'es bien reposer, Caliel ? dit une belle voix.

    Il fut stupéfait. Assise à ces côtés, Jeliel était là. Impulsif, il se jeta dans ces bras.

    -Tu m'as manqué aussi, mon petit...je suis désoler, je ne pouvais venir te voir plus tôt...murmura Jeliel. Tu as bien grandis ! Je sens en toi autant de bonne intention que de malice ! Satan a tenu sa promesse !

    Le petit s'éloigna et hocha la tête. Il commença a lui racontait sa vie, en enfer. Ces habitudes, ces journées, ces amis...il avait l'air heureux. Il rayonnait de bonheur en racontant tout cela.

    Jeliel lui souriait et l'écouter attentivement. Lorsqu'il eut finit, Jeliel le prit une fois encore dans ces bras. 

    -Je dois y aller. On se rejoint ici prochainement, d'accord ?

    Jeliel s'éloigna de l'enfant :

    -Apprend les règles et essaye de te créée des souvenirs et des habitudes ici ! Des amis aussi ! A bientôt, mon petit !

    Mes visions continuèrent en accélérer. J'avais hâte que sa cesse, pour pouvoir aller me battre.

    Malheureusement, mes visions continuèrent...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :