• 12

    -Des effets secondaires ? Qu'est-ce que sa veut dire ? s'exclama Eren.

    -Je n'ai pas vraiment compris la base de son pouvoir. Ce n'est pas un feu ordinaire ! De ce que j'ai pu voir et comprendre, son feu serais en résonance avec sa volonté et ses sentiments. Mais je n'ai pas encore compris son fonctionnement exacte... Sur ce, je dois rentrer chez moi. On attend ta réponse, Aria ! 

    Sur ces mots, il partit.  

    - Il est toujours comme ça ? demandai-je.

    - Oui, ne t'en fais pas ! Mais il est vraiment sympa ! L'avoir comme instructeur est la meilleur chose que tu pourrais avoir ! D'ailleurs, qu'est ce que tu vas décider ?

    -Déjà, là maintenant, je décide de dormir ! D'ici demain matin, j'aurais surement une réponse ! Bonne nuit ! dis-je en baillant.

    La nuit fut calme et normal. Mon réveille sonna et je passa une matinée des plus normal, en compagnie de mes amis. Aucune trace de cet imbécile de gobelin. Le calme et la normalité me faisait du bien ! Camille et Tess ne me posèrent aucune question, mais je sentais leurs regards inquiets. J'étais tenté de leur raconter ! Mais ça donnerait une bonne raison au conseil pour me suspecter encore une fois de quelque chose.

    Une fois les cours fini, je retrouva une fois de plus Axel, appuyer sur sa moto. Son haut beige et son pantalon noir n'enlevaient rien à son charme. Les filles sortant du bâtiment piailler derrière moi. Je m'approcha :

    -Bonjour ! Ca va ? Tu n'es pas en noir aujourd'hui ?

    Il m'observa, l'air intriguer, puis se reprit :

    -Salut ! Oui ça va !  Euh... j'ai pas le droit de changer de couleur ? C'est pas comme si je m'habillais tout le temps en noir !

    J'haussa les épaules.

    -Et donc ? Qu'est ce que tu fais là ?

    -J'suis venu te chercher. Le conseil t'attend.

    Avant d'avoir pu dire quoi que ce soit, il me mit un casque sur la tête et m'assis sur la moto.

    -Dis donc ! Depuis quand es-tu le coursier du conseil ?

    Il rit :

    -Je ne suis pas devenu leur petit toutou, loin de là ! C'est juste que c'est plus pratique pour eux, vu qu'on fait partis de la même famille.

    Il démarra. Le trajet fut rapide. 

    Une fois devant le manoir, mon cerveau n'avait toujours pas trouver ma réponse...

    Billy m'ouvrit la porte et m'indiqua de le suivre. "Qu'est ce que je vais répondre ?" pensai-je.

    On me fit entrer dans une salle ou plutôt dans un salon remplie de fauteuil et de table.  A mon entrée, tout les membres du conseil levèrent la tête et me dévisagèrent. Perdu, je fus figer sur place. Puis Larry me fis signe d'approcher. Ce que je fis, pas trop vite. Je ne voulais pas qu'ils pensent tous que je n'étais qu'une gamine apeurée ! Il me désigna le fauteuil vide à côté de lui. Je m'assis et attendis.

    -Bonjour, jeune fille ! me fis le président du conseil.  Je suis Damien Gameson. Nous n'avons pas pu parler, ni nous présenter à toi, lors du dernier...con...fiasco.

    -Je m'appelle Aria. Aria Roy. Me présentai-je, par politesse.

    -Je suis Richard. Se présenta l'homme, à droite de Damien.

    A la gauche du président, était assise une femme. Elle était magnifique, habillé d'un haut et d'un pantalon en cuire noir. Ces cheveux roux était tout aussi beau. Elle se présenta :

    - Erika Miller. Enchantée, Aria !

    Sa voix était à la fois douce et autoritaire. 

    Il restait deux membres. Un homme et une femme. Et je vis un neuvième fauteuil vide. Il n'y avait que 7 membres au conseil. Pourquoi y avait-il une place vide ?

    Je n'eu pas le temps de me questionner plus longtemps, les présentations continuèrent :

    -Je m'appel Victor Shaw. 

    -Je suis Clara Costa. Enchantée et ravi de te rencontrer, Aria ! s'exclama la dernière membre du conseil. 

    Elle avait une allure plutôt étrange, mais envoûtante. Cheveux coupés court, elle avait des allures de lutin. Toute fine, les cheveux noir corbeau, des yeux marron clair et des traits fins. Elle me plut tout de suite !

    -Moi, tu me connais ainsi que Larry... dis Gordon.

    J'hocha la tête.

    -Bien ! Nous ne voulons pas te presser, mais nous aimerions tous entendre ton avis et ta décision. Mais avant cela, nous voulons nous excuser de t'avoir suspecter à tort. Plusieurs informations étranges nous ont été donner de toute part, et tu étais la personne qui, à ce jour, est là plus proche des créatures...expliqua Damien.

    Je fus choquer de la sincérité dont fit preuve le président. Calme, mais agacée, je répondis :

    -C'est bon, j'accepte vos excuses. Mais la prochaine fois, vérifier correctement vos informations avant de suspecter quelqu'un. Je m'excuse aussi auprès de vous tous, moi aussi, pour le comportement immature dont j'ai fais preuve. Mais je ne m'excuserais pas sur ce que j'ai dis. Car c'est ce que je pense vraiment ! Vous avez détruit ma vie, que Gordon a réussi à sauver. Mais à cause de sa, j'ai en moi une chose qui ne pourra, peut-être, jamais s'effacer. Et c'est de votre faute !  Mais en plus de cela, cinq ans après m'avoir fais sa, vous me suspectez, m'humiliez et me provoquez ?! Vous n'espériez quand même pas que j'allais me taire et vous écoutez parler gentillement ?! Je ne retirerais donc pas ce que j'ai dis. Point.

    J'avais dis sa d'une traite, en regardant droit dans les yeux de chaque membres du conseil. Larry et Gordon se contentèrent d'hocher la tête. Victor soupira. Richard avait l'air de s'ennuyer. Erika et Clara se concertaient du regard. Tandis que Damien réfléchissait :

    -Je vois. Tu es têtu comme ta mère ! Enfin, ce que tu dis n'est pas complètement faux. Mais tu ne sais même pas quel pouvoir immense tu as desceller ! Il sera dur pour toi, de vivre comme tu as vécu jusqu'à aujourd'hui ! 

    -Damien a raison. Mais ce qui est fait, est fait. Maintenant que les excuses sont faites, si nous passions au sujet principal, s'il vous plaît ? s'impatienta Richard.

    Erika hocha la tête :

    -Si nous sommes tous rassembler ici, c'est pour entendre ta réponse. Car, vois-tu, normalement le conseil ne revient jamais sur sa décision. Mais là, nous sommes obligé de faire une exception pour toi.

    -Oui, et puis, tu peux venir nous rejoindre nous, les pisteurs ! s'enflamma Clara.

    -Et pourquoi pas chez nous, les traqueurs ? proposa Victor.

    -Je propose alors, qu'elle rejoigne mes informateurs ! s'exclama Erika.

    -Non, elle est faite pour être chasseur.

    Toutes les têtes se tournèrent vers Larry. C'était la première fois, depuis le début de cette réunion, qu'il ouvrait la bouche.

    Je repensais à leur propositions. Les informateurs, les pisteurs, les traqueurs et les chasseurs. Ces quatre factions s'entraidaient, pour veiller à ce que les créatures restent calmes et ne fassent rien de répréhensible. Les informateurs réussissaient à obtenir toutes sortes d'informations d'on-ne-sait-pas-trop-où. Les pisteurs, devaient chercher la localisation des cibles a arrêter ou d'endroit a trouvé. Ils servaient aussi parfois de garde du corps. Les traqueurs étaient un peu comme des chasseurs de primes, une fois leur cible choisi, ils la traquaient sans relâche. Puis ils y avaient les chasseurs. Ce que j'avais voulu être, durant toute mon enfance. Les chasseurs font le travail des trois autres factions, mais seul. Ils peuvent partir en mission, seul, sans avoir besoin de quiconque. Il fallait avoir un puissant pouvoir, pour pouvoir l'être. Dans ma famille, tous étaient chasseur. A l'exception d'Axel. Alors qu'il avait eu le droit d'être chasseur, il avait choisi d'être un pisteur et un informateur. Les deux à la fois...

    -Comment tu peux le savoir ? s'exclama Damien, me faisant sursauter.

    -Gordon a entraîné Aria. Elle a été initier aux arts martiaux, ainsi qu'a des entraînements de camouflage. Son pouvoir est encore inconnu et instable, mais c'est un feu offensif. Elle est taillée pour être une chasseuse ! s'expliqua Larry.

    Toutes les têtes se tournèrent vers Gordon. Celui-ci haussa les épaules.

    -Quoi que vous disiez, c'est à elle de décider !

    Toutes les têtes se tournèrent vers moi.

    -Je ... euh ... J'ai bien réfléchis. J'ai parlé avec Ethan, hier. Je ne veux pas choisir une faction maintenant. Je veux d'abord apprendre à contrôler mon pouvoir, et continuer à aller au collège...bredouillai-je, pas très sûre.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :