• 06

    Je m'approcha du buffet.

    J'observa la salle attentivement.

    Des gens dansaient, riaient, parlaient et d'autres mangeaient. La salle était vraiment très animé.

    Tous masqués, il avait l'air pourtant de se reconnaître entre eux, pour certains.

    Je remarqua ensuite beaucoup d'hommes, poster un peu partout dans la salle, montant la garde, l'air nonchalant. Peut-être pensaient-ils être fondu dans la foule de gens masquer, mais le blason de leur famille était cousue sur leur torse. 

    -Ils sont repérable à l'oeil nu ! Le parrain de cette famille est-il idiot ? 

    Je tourna la tête vers la jeune fille. Habillés dans une tenue de soirée chinoise, une cascade de cheveux blond entourer le masque.

    -C'est ce que j'étais en train de me dire aussi... Je ne savais pas que tu avais été aussi inviter, Emma ! Sa me fait plaisir de te revoir ! dis-je en souriant.

    -Moi qui pensais m'être bien camoufler ... zut ! s'exclama t'elle en faisant la moue.

    Je ris.

    -Mais, ce parrain cherche t'il a mourir en t'invitant, toi ? D'ailleurs, tu es très élégant comme sa cousin ! me complimenta t'elle.

    -Merci ! Tu es très jolie aussi ! 

    Elle eut les joue rose, puis me demanda d'un être malicieux :

    -Toujours aussi polis... comment sens-tu la fin de cette soirée ?

    -Franchement ? Disons que sa commence bien, mais je sens que sa va finir en soirée ... sanglante.

    Elle rit :

    -J'attendrai ta réponse ! Si elle reste la même, je me ferais un plaisir de faire le ménage, chère cousin !

    Elle me fit une bise, puis partit danser avec un jeune homme.

    Je soupira en souriant. Elle n'avait pas changer ! Elle était la fille du frère à mon père. Une assassin hors paire dans ce qui est de maquiller un assassinat en suicide ! Elle habitait ici, en Angleterre, avec ses parents et son frère, Jack. 

    Un serveur en blouse blanche passa devant moi avec un plateau chargés de cocktails différent. Je pris celui de couleur bleu. Il était beau et avait l'air bon.

    Je le leva pour l'observer à la lumière des lustres en cristal. La couleur était magnifique. Je le renifla discrètement. Il n'était pas empoisonner, donc. J'en bu une gorgée. Il était délicieux !

    Je vis ma mère de loin, dansant en compagnie d'homme ayant une grosse bedaine. J'eu l'image de ma mère dansant avec une patate ambulante. Je faillis m'étouffer.

    Puis j'entendis hurler. Plusieurs hurlement de femme en même temps. 

    Je posa mon verre sur la table la plus proche et me faufila, tél une ombre vers le centre de la foule, là où des femmes avaient crier.

    Un homme était là, allonger par-terre. Il avait l'air de se tenir la gorge, la bouche grande ouverte, d'où une sorte de mousse baveuse sortait.

    Je m'approcha discrètement et renifla. Une odeur d'amande. Cyanure. 

    Si le spectacle se résumer à un assassinat aux poisons, ils étaient disqualifier d'office. Ce n'était pas extraordinaire ! Cette homme avait surement pris le cocktails jaune, celui qui m'avait eu l'air le plus suspect ... je remarqua le cocktails non loin de lui, ce qui me donna raison.

    Je soupira et recula, en étant sur de ne pas être vu. Je retourna à côté de mon verre.

    -Alors mon fils, ta note ? me demanda ma mère, s'approchant de moi, l'air follement exciter. 

    -Si ce n'est que sa, je dirais 2/20 ... et encore, ils n'ont même pas camoufler le poison...

    Elle eut un sourire jusqu'au oreille.

    -Mais... c'est bizarre, parce que la soirée n'a pas commencé depuis longtemps. Le parrain ne s'est même pas encore montrer ! Attendons encore un peu ...

    Elle fit mine de bouder durant une demi-seconde, avant de se reprendre.

    -Si tu le dis, mon chéri ! s'exclama t'elle en s'éloignant...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :