• 01

    Depuis tout petit, je remarque assez bien que je suis différent des autres enfants.

    Lorsque j'ai peur ou que je ressens une grande émotion, mes oreilles, ma queue et mes griffes apparaissent.

    Mon côté chat apparaît. Et de ce que j'ai constaté, aucun autres enfants dans mon entourage avait ce problème.

    Quand j'étais petit, on se moquait de moi. On ne me maltraitait pas mais on ne m'approchait pas non plus ...

    A part les enfants, qui curieux, s'approchaient de moi en essayant de me faire rire ou peur pour que mes oreilles et ma queue apparaisse.

    Sa les amusaient.

    Moi, moins.

    Je me sentais dans la peau d'un monstre.

    Mais ma mère était là pour me rassurer. Elle me répétait toujours que j'étais rare et unique en mon genre.

    Que j'étais, avec mon père, son trésor.

    Grâce à cela, j'ai tenu le coup. Je me suis battu contre moi-même.

    Je suis devenu plus fort.

    Et je suis parvenu à poursuivre mes études sans faire attention aux regards des autres.

     

    Aujourd'hui, c'est ma rentrée au lycée.

    Mon tout premier jour de seconde.

    Je suis enfin dans "la cour des grands".

    J'espérais secrètement que la mentalité des gens changent et deviennent plus mature dans leurs vision des choses...

    Une ouverture d'esprit.

    -Sasha ! Tu vas être en retard pour ta rentrée ! s'exclama ma mère de la cuisine.

    -J'arrive ... dis-je en baillant.

    J'entrais dans un lycée de haut niveau et réputé. Il y avait donc un uniforme obligatoire.

    Bah... c'était pas plus mal : je n'aurais pas à perdre du temps a cherché comment m'habiller...

    Je venais de finir de nouer ma cravate.

    Franchement, sa ne m'allait pas ...

    Je m'admira dans le miroir pendant une seconde : mes cheveux châtain partait dans tout les sens, mes yeux bleu me fixait en retour, ma bouche était sans crocs et mon uniforme était bien repasser et à ma taille.

    Je soupira.

    -Pourquoi est ce que je fais encore 1m55, alors que mon père fait 1m92 ? J'ai déjà 16 ans ... murmurai-je pour moi-même.

    -Sasha ! s'exclama ma mère pour me rappeler à l'ordre.

    Je pris mon cartable et descendit manger.

    --------------

    -[...] tu es sur mon chéri ? Tu ne veux pas que je viennes te chercher ? me demanda ma mère pour la énième fois en me déposant devant le lycée.

    Je soupira en sortant de la voiture :

    -Non maman, ne t'inquiète pas ! Au pire je ... j'essaierai de m'échapper...

    Elle soupira, elle aussi. Je ferma la portières.

    Elle me fit un sourire d'encouragement et démarra.

    Je savais quel étaient ces craintes.

    Mais pour le moment, il n'y avait qu'une chose à faire.

    Oui, qu'une chose : le courage d'un premier pas ! 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :